La chronique de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri – Scandale aux Années Bonheur

Dans sa chronique du dimanche 15 mars 2015, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri nous demande : Le message du Christ doit-il resté confidentiel et gardé entre nous bien au chaud ?

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines :

• sur les ondes de RCF Alpes Provence
• sur le site internet du journal Le Point
• sur D!CI TV
• sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus

et tous les mois sur KTO dans l’émission À la source.

Bonjour,

Récemment, joint au bulletin de participation au denier de l’Église, j’ai reçu un petit mot que je vais vous lire :

« À l’attention de Monseigneur di Falco Léandri.

Faut-il que l’Église ait vraiment besoin d’argent pour voir les Prêtres et vous-même dans le contexte de l’émission « Les Années bonheur »…

Je ne croyais pas cela possible, abandonnant mes chaînes habituelles, j’ai voulu vérifier le programme… mais hélas c’était bien vrai ».

Mis à part le fait que l’Église a effectivement besoin d’argent, voici ce que j’ai répondu concernant le scandale de la présence des « Prêtres » à la télévision et dans l’émission de Patrick Sébastien qui nous a d’ailleurs accueillis très chaleureusement.

« Monsieur,

Par ce courrier, je tiens à vous remercier pour la proximité que vous témoignez pour mon diocèse et ce soutien que vous lui accordez.

Je vous remercie également pour le message d’ouverture dont vous m’avez donné un échantillon dans votre récent courrier. Les mots que vous écrivez montrent votre envie ardente d’annoncer la bonne nouvelle, de partager l’Évangile et l’amour du Christ. Ils montrent votre refus de voir les prêtres rester dans la pénombre et l’humidité d’une sacristie et votre refus du repliement des chrétiens sur eux-mêmes. Vous êtes le témoin d’une Église qui ouvre ses bras et qui accueille celles et ceux qui ont pour tout secours la parole de vie.

Si mes propos sont ironiques c’est pour vous faire comprendre la tristesse qu’on éprouve en lisant vos lignes. Contrairement à vous, je ne veux pas d’une Église qui sente le renfermé.

Dites-moi, quand est-ce que vous avez entendu pour la dernière fois un passage d’Évangile à la télévision dans une émission de grande audience comme ce fut le cas dans cette émission de Patrick Sébastien qui n’a pas demandé que l’on coupe les phrases lues de l’Évangile et qui étaient inclues dans la chanson? Je parle là d’une émission regardée par des millions de Français croyants de telle ou telle religion ou tout simplement non croyants.

Alors tant que vous ne m’aurez pas convaincu que le message du Christ doit être confidentiel et rester entre nous bien au chaud, je continuerai à annoncer l’Évangile à temps et à contre temps et partout où l’occasion m’en sera donné. C’est d’ailleurs ce que le pape François appelle « les périphéries ».

Mais vous pouvez encore me zapper ! »

Et vous, vous aussi, vous avez le loisir de me zapper si vous ne l’avez pas déjà fait !

À bientôt.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

Cet article a 16 commentaires

  1. Denis Arnal

    J’ADHERE entiierement a vos theses et a la repo sefaite a l’interlocuteur surpris de votre intervention a la television.Je trouve personellement que vous devriez apparaitre plus souvent dans les medias mais helas la France fille ainee de l’eglise se transforme doucement…….Deux choses m’ayant i terpelle me font vous envoyer ce mail : votre interwew de ce matin par J.J.Bourdin et les obseques d’un ami dans une eglise archi comble mais sans pretre pour officier.je souhaiterais communiquer de cela avec vous .Recevez Monseigneur l’expression de mes Salutations.A.D.

  2. Bernard Siegel

    Pour moi riem de choquant ! Beaucoup de non pratiquants applaudissent cette présence ! De plus vous étiez dignes. Pourquoi certains ont besoin de polémiquer ?
    Il faut être présent là où on nous attemd pas ” Je ne suis pas venu pour les bien portants mais pour les malades”.
    Heureusement que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise
    Bravo et heureux d avoir un tel évêque, de tels prêtre et un tel baptisé !

  3. Mario

    Cher Monseigneur,

    De même qu’on vérifie hélas que la pensée autosuffisante s’enferme dans sa propre ignorance. Quand je pense qu’EDF fourni de l’électricité laïque… à des serveurs qui autorisent des sites Catholiques ! Ces raisonnements par l’absurde qui voudraient dire que les Prêtres n’ont tout simplement pas droit de cité sont à dénoncer au même titre que l’apologie du terrorisme sur internet. L’atteinte à l’humanité est dans ces deux cas consommée.
    C’est abject !
    Vive l’église et partout !

  4. Burnet-Fauchez Edmond

    Un très bel éditorial, je ne vous zappe jamais et vous partage sur mon blog, lecholatain.fr
    Respectueuses salutations.

  5. Mary éric

    Qui suis-je pour juger ?
    Ai-je le droit de juger ?
    Dîtes-moi, en St Matthieu, chapitre 7, 3-5,Jésus dit :”Pourquoi, vois-tu la paille dans l’œil de ton frère ? et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans le tien………

  6. Geneviève GIBERT-REVERDY

    Toutes mes félicitations Monseigneur, surtout continuez à faire entendre le Christ, vous parlez clair, c’est une joie de vous lire.
    Je suis chargée de la communication dans ma paroisse et je diffuse largement vos chroniques.
    Que Dieu vous garde sous sa protection.

    Avec ma respectueuse et sincère dévotion.
    Geneviève GR

  7. ANDREANI

    Merci Monseigneur Di Falco pour ce que vous nous apportez dans vos chroniques
    et une bonne réponse à votre attaque sur la présence des Prêtres aux “années Bonheur”
    quel bonheur, les Prêtres peuvent apporter à de nombreuses personnes
    Merci à vous et aux Prêtres.

  8. Delépine Victor

    Bonjour Monseigneur,
    Jamais je ne vous zapperai, en respect à notre Seigneur. Il faut laisser parler les gens. Chacun a son avis et c’est bien normal. Mais je peux vous certifier qu’il y a des millions de personnes,tout comme moi qui ont la foi et c’est la chose la plus importante.C’est un cadeau de Dieu transmis par l’église. Continuer vos chroniques ,je vous adore…

  9. Grimaldi Marie José

    pertinente réponse et bravo à tous ces prêtres qui “dépoussièrent” et rendent tellement vivante la Parole du Christ !

  10. Vincent

    Bonjour,
    Merci Monseigneur pour votre réponse dans votre chronique à laquelle j’adhère totalement. Votre présence à la télévision est particulièrement courageuse dans la période de persécution des chrétiens que nous vivons actuellement dans le monde et dans notre propre Pays…. Je prie pour vous et les prêtres qui vous accompagnent.

  11. Martine GILHARD

    Merci !

  12. Pépiot yves

    Monseigneur bonjour.

    Pourquoi vous zapper ? Vos propos sont d’une telle vérité.
    Je n’ai pas regardé cette émission, je le regrette car vous même et les Prêtres apportés un tel réconfort dans la vie de tous jours des personnes seules, ou malades.
    Bonne semaine Monseigneur, ainsi que pour vos équipes pastorale, prêtres et laïque.

  13. LAFALLA

    Bravo et merci monseigneur en ce qui me concerne je ne vous zappe pas et je ne manque jamais une occasion de vous écouter dans les années bonheur ou ailleurs c est un réel bonheur de vous entendre avec toute ma fidélité et l assurance de ma prière

  14. Elisabeth Meyer

    Quelle que soit la manière de partager l’Evangile et l’amour du Christ , le plus important est de le partager avec le plus grand nombre possible de personnes. C’est ce que vous faites Monseigneur, on ne peut que vous dire merci.
    Le fait que vous Monseigneur et les Prêtres ayez participé à cette émission “les années bonheur” n’a vraiment rien de choquant. Il faut réaliser que certaines personnes qui ne peuvent plus se déplacer, les malades et les personnes âgées, ont dû être heureuses de ce temps de partage par écran interposé.,
    Vous mettez en oeuvre continuellement ces paroles prononcées par le Pape François :
    – “Dieu n’a pas attendu que nous allions vers Lui, mais c’est Lui qui s’est bougé sans calcul, sans mesure. Dieu est comme cela : Lui fait le premier pas.”
    -” Non, à une Église fermée!”…”quand l’Eglise se ferme, Elle tombe malade.”
    Zapper, pour moi, n’est pas à l’ordre du jour.
    Bonne soirée.

  15. dubois joelle

    la présence des prêtres n’a rien de scandaleuse c’est une bouffée d’oxygène dans le monde actuel! et les “évangiles” que vous glissez partout lors des concerts tracent leur route !!! vous ramenez les brebis qui se sont éloignées !vous ravivez la foi endormie ou qui n’osez plus s’exprimer! continuez et soyez remerciés pour tout ce que vous faîtes….

  16. croassant

    MONSEIGNEUR Votre chronique du 15 mars sur les ANNEES BONHEUR a encore attirée mon attention.Comment peut-on reprocher votre présence chez Patrick Sébastien avec LES PRETRES?Vous etes invités a une émission de grande audience vous ne pouvez refuser.Vous qui avez été l’aumonier des artistes et meme a CANNES le jury.Vous avez le courage de témoigner,un homme surtout un EVEQUE ouvert a tout public.MONSEIGNEUR c’est un honneur de nous présenter LES PRETRES une joie profonde et mondiale.Celui que çà dérange il zappe!.Vous,l’instigateur de cette belle aventure je vous admire.Il faut persévérer.Bonne semaine MONSEIGNEUR.ON VOUS AIME ARLETTE

Les commentaires sont fermés.