Dans sa chronique du dimanche 27 avril, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri nous présente son dernier message reçu de Syrie : un obus tombe dans une cour d’école…

Les chroniques de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sont également diffusées toutes les semaines :

• sur les ondes de RCF Alpes Provence
• sur le site internet du journal Le Point
• sur D!CI TV
• sur le site internet du sanctuaire Notre-Dame du Laus

et tous les quinze jours sur KTO dans l’émission À la source.

Bonjour,

Ukraine ! Ukraine ! Certes, les feux de l’actualité sont actuellement braqués sur l’Ukraine. C’est le sujet de préoccupation du moment pour la plupart des médias et cela est légitime et compréhensible. Mais et la Syrie ? Oui, la Syrie. Est-elle déjà oubliée ?

Voici le dernier appel au secours que je viens de recevoir :

« Mardi Saint 15 avril 2014 a vu le sang de cinquante-cinq enfants se mêler au Sang du Christ sur l’interminable chemin de Croix de la Syrie.

Une scène sanglante a taché d’un rouge pur le sol de Damas.

Un obus, tombé lundi matin dans la cour d’une école à 7h50, transforme le quartier en deuil et sème la peur aux cœurs et aux yeux des familles déjà angoissées par l’assassinat du Père Franz une semaine plutôt.

Tout le monde court pour transporter ces petits à l’hôpital Saint-Louis, le plus proche, où se démènent les Filles de Charité et le corps médical pour soigner les blessés et sauver la vie de ces anges pris dans l’engrenage d’une violence absurde qui frappe la Syrie pour la quatrième année.

Le service d’urgence est saturé, certains élèves sont transférés vers d’autres hôpitaux. Certains de ces enfants seront handicapés et porteront à vie les signes de cette haine sans merci.

Belle introduction à la Semaine Sainte. Les souffrances du Christ sont inscrites dans les corps des innocents enfants de Damas qui interpellent les Saints Innocents Enfants Martyrs de Bethléem et exhortent la justice du Ciel.

Le sang de ces enfants, qui coule sur cette terre déjà arrosée par celui des milliers de martyrs de 1860, renforce la foi sur cette Terre biblique qui a vu l’arrivée du christianisme avant saint Paul qui y fut converti et baptisé.

Ces victimes Innocentes confirment le témoignage de nos héroïques fidèles qui comptent sur votre soutien amical et spirituel.

Tertullien disait au deuxième siècle : “LE SANG DES MARTYRS EST SEMENCE DES CHRÉTIENS.”

Voilà, jusqu’à quand les grands qui nous gouvernent laisseront-ils un tyran assister au massacre de son peuple. Aucun d’eux ne pourra prétendre qu’il ne savait pas comme ce fut le cas lors de la Shoa.

À la semaine prochaine.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun

Cet article a 5 commentaires

  1. Christiane

    Je souhaite citer ”Paul Valéry”:
    La guerre est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent , mais ne se massacrent pas.

    Le sang des innocents sur la terre!

  2. francine

    bonsoir! Monseigneur,

    oui! il est vrai que le sang ne cesse de couler,
    oui! tous ses dirigeants qui tolèrent de telles horreurs!
    mais que font ils ? oû sont-ils?
    que dire? il n’a pas de mots plus fort!
    arrêtez! ces massacres qui n’ont aucun sens !
    Notre Dieu bon et miséricordieux,qu’il donne force et courage à toutes ces familles déchirés , endeuiller par la folie des hommes sans foi ni loi.
    prions pour nos frères!
    Seigneur pitié! ils ne savent pas ce qu’ils font.
    l’éspérance n’est pas l’assurance que quelque chose ira mieux demain!
    Mais que quelque chose a du sens aujourd’hui,
    quoiqu’il arrive demain.
    Dieu vous garde! à jeudi.
    Francine

  3. Libaud Francis

    Merci Monseigneur pour ce témoignage sur le martyre des Chrétiens de Syrie. Satan est à l’œuvre, qui l’arrêtera?

  4. NEGRE VITALIS

    je suis scandalisée que ce “crime” ne soit pas relayé par les MEDIAS “en grande UNE” … peut-être est-ce parce que la cause des ENFANTS SYRIENS n’est pas “considérable” au sens strict du mot, peut-être parce que ce FAIT DIVERS n’est “PAS VENDEUR”, peut-être, et je n’ose l’imaginer, parce que la religion CATHOLIQUE n’intéresse tout simplement pas ces “gens de la com”.

    Moi je vais le diffuser…..

    Merci Mgr, pour cette “explication de texte”, merci de la rapprocher de notre semaine pascale.

    Nous vous suivons ….

  5. Pépiot yves

    Monseigneur, oui tout le monde connaît ce drame de cette guerre civile que subit la Syrie. C’est une guerre tribale. Les chrétiens sont pris pour cible pour être éradiquer. Comme les juifs lors la 2° guerre mondiale. Les pays occidentaux vendent des armes aux rebelles…… Ils n’interviendront pas car sûrement les conséquences seraient une déclaration d’une troisième guerre mondiale. La Russie favorable au dictateur syrien n’attend qu’un prétexte pour intervenir en Ukraine et embraser ces deux foyers où la population souffre sous le joug de ces 2 dictateurs. Seule la diplomatie réussira à éliminer ces deux personnages. L’Eglise doit aussi contribuer à ramener la paix et les chrétiens prier afin que la mission réussisse.

Les commentaires sont fermés.