Les prêtres du Guillestrois, les Pères Félix Caillet et Éric Juretig, nous partage leur célébration du dimanche de la Miséricorde :

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaitre pour une vivante espérance grâce à la Résurrection de Jésus-Christ. »

La « miséricorde » ! Un mot infiniment riche de sens pour le croyant de tous les temps. Déjà, le livre du Deutéronome nous rapporte la Parole du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob : « J’ai vu, j’ai vu la misère de mon Peuple. J’ai entendu le cri de sa détresse. »

Miséricorde c’est la composition de deux mots. « Misère » et « cœur ». Un mot qui prend tout son sens aujourd’hui. Notre humanité est en misère certes mais nous révèle tout ce dont le cœur des hommes et des femmes peut porter comme secret d’amour et comme richesse et fécondité.

C’est dans le cœur du Père que nous sommes invités à puiser un océan de tendresse. Dans la description de la première communauté, il nous est dit que les frères vivaient dans la communion fraternelle, fidèles à la fraction du pain et aux prières. Les croyants avaient tout en commun.

Confions nous en la miséricorde du Père qui connait notre misère et nous ouvre son cœur comme un Père console son enfant.

Père Félix Caillet

Vidéo du Père Éric Juretig