La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre angulaire
(Mt 21, 42 ; cf. Ps 117, 22)

Le choix de suivre le Christ dans son « retournement pascal » devient de plus en plus urgent. Cherchez le Seigneur et sa puissance (Ps 104, 4) ! La parabole des vignerons qui s’emparent de la vigne du maître insiste plus encore sur nos difficultés à reconnaître dans le rabbi de Nazareth le Fils bien-aimé, dont le visage transfiguré au Thabor révélait celui du Père. Comme pour les pharisiens de l’Évangile, le risque demeure de le rejeter et de s’approprier le fruit de la vigne.

Pourtant, sans cesse, le Carême nous invite à consentir à l’amour manifesté par Dieu en Jésus Christ. C’est là l’œuvre du Seigneur, une merveille sous nos yeux ! (Mt 21, 42). Cet amour devient alors comme la pierre de fondation pour notre chemin de conversion, un itinéraire qui passe par la prière et la méditation des Écritures, le jeûne, l’aumône et le partage, seuls capables de nous ouvrir les yeux et le cœur à la parole de Dieu, adressée à tout homme. Aussi, comme nous y invite le psalmiste, recherchez sans trêve sa face (Ps 104, 4) !

Père Olivier Praud

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.