“La solitude, parlons-en !”, avec Bruno Dardelet, ancien président de la SSVP

De la solitude, beaucoup en souffrent à Noël. À deux semaines des fêtes, Bruno Dardelet, ancien Président national de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, vient dans les Hautes-Alpes nous parler de ce fléau, symptôme du délitement du lien social qui atteint nos pays industrialisés.

Mardi 11 décembre 2012

20 h 30

Salle Le Royal
rue Pasteur
à Gap

Bruno Dardelet tiendra une conférence sous la présidence de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun.

***

Les locaux de Gap, qui seront inaugurés ce mardi 11 décembre

Pendant toute sa présidence à la tête de la Société de Saint-Vincent-de-Paul (SSVP), Bruno Dardelet a lancé un combat contre la solitude au travers de huit campagnes annuelles lancées à la Pentecôte. En décembre 2010, le premier ministre lui a remis le label «  grande cause nationale ».

Il vient dans les Hautes-Alpes nous parler du combat que nous devons poursuivre, de ce devoir de fraternité, avec l’aide notamment des bénévoles de Saint-Vincent-de-Paul.

À 17h00, il inaugurera les locaux de Saint-Vincent-de-Paul, 1 B place du Champsaur, à Gap.

À 20h30, il s’adressa au cinéma le Royal à tous, et notamment à tous ceux qui œuvrent auprès des exclus, des oubliés.

***

Qui est Bruno Dardelet ?

Bruno Dardelet au cours d’une de ses campagnes de sensibilisation

Né en 1942 à Grenoble, imprimeur de 1961 à 1991, Bruno Dardelet représente alors sa profession dans des instances syndicales locales et nationales. En 1982 il fonde à Lyon BD/Consultant, une agence de communication au service de l’Église, des diocèses, des associations.

Installé ensuite dans la Drôme, Bruno Dardelet a mis alors au service de la Société de Saint-Vincent-de-Paul les compétences et les connaissances en communication qu’il avait acquises. Président national de la Société de Saint-Vincent-de-Paul de 2007  à 2012, il a insufflé une nouvelle dynamique à l’association, notamment à travers la Grande Cause Nationale 2011 contre la solitude.

Relevé de la présidence de la SSVP en juin 2012, il reste cependant au service de l’association en tant qu’administrateur et Conseiller auprès du nouveau Président, Bertrand Ousset.

Il est l’auteur notamment de La Solitude, paroles spirituelles de 45 témoins (2012), La solitude, l’inacceptable indifférence (2010), Au risque de l’Espérance : J’ai mal à l’Église, car je l’aime ! (2009)

***

 

« La solitude ne se voit pas, ne fait pas de bruit,
et des millions de nos concitoyens disparaissent aux yeux du monde.
Dans une France qui met à l’honneur sa devise républicaine,
quelle place donnons-nous à la Fraternité,
pourtant l’un des trois piliers de notre socle républicain ? »

 Extrait de La solitude, l’inacceptable indifférence (2010)

***

Zoom sur la SSVP dans les Hautes-Alpes

Trois Conférences de Saint-Vincent-de-Paul existent sur le département, qui outre les visites à domicile, ouvrent leurs locaux aux nécessiteux.

 

Conférence de Gap

  • Accueil  les 1er et 3e  mercredis de chaque mois de 14h30 à 16h30
  • Visites à domicile

Conférence d’Embrun

  • Accueil les 1er et 3e jeudis de chaque mois, de 10h30 à 12h00
  • Aide alimentaire : délivrance de bons alimentaires de 10 euros
  • Visites à domicile  et en institution  (hôpital)
  • Aide à la recherche d’emploi
  • Paiement de nuits d’hôtel aux SDF
  • Aides financières : diverses factures (EDF, gaz, etc.)
  • Transport de personnes seules sans moyens de locomotion (médecin, pharmacie, messe le dimanche, etc.)

Conférence de Veynes 

  • Accueil les 1er et 3e jeudis de chaque mois de 9h00 à 11h00
  • Distribution de colis alimentaires  2 fois par mois à 35 familles à chaque permanence
  • 15 tonnes de nourriture achetées par an à la banque alimentaire
  • Visites à domicile et en institution  (MAPAD, Foyer) : 10 visites par mois par 3 bénévoles
  • Aides financières  diverses : achat gaz, lait pour bébés, achat billets de train pour SDF, etc.
  • Colis alimentaires urgents à la demande des assistantes sociales du Conseil général

***

La venue de Bruno Dardelet se fait dans les Hautes-Alpes dans le cadre de Diaconia 2013, mouvement lancé par les évêques de France pour élargir la responsabilité du service des frères à tous les membres de l’Église. L’objectif premier est d’appeler les communautés à vivre davantage la fraternité et l’espérance avec les personnes en situation de fragilité, proches ou lointaines. Voir http://diaconia2013.fr

Contact Diaconia 2013 :
mibri.gruere@wanadoo.fr

Cet article a 1 commentaire

  1. le gouvernnement n’ a qu’ a prendre ses responsabilites pour les sdf et ne pas s’ en occuper seulement l ‘hiver a coup mediatique pour faire croire qu’ il fait quelque chose et les abandonner le reste de l’ annee

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu