L’actualité œcuménique

Rencontre européenne à Valence (Espagne)

La prochaine rencontre européenne de jeunes aura lieu dans la ville et la région de Valence du 28 décembre 2015 au 1er janvier 2016.

Cette rencontre, préparée par la communauté de Taizé à l’invitation de l’archidiocèse et d’autres Églises, va rassembler plusieurs dizaines de milliers de jeunes pour une nouvelle étape du « pèlerinage de confiance sur la terre » commencé par frère Roger à la fin des années 70.

Des jeunes de toute l’Europe et d’ailleurs seront accueillis par les paroisses, les communautés et les habitants de la communauté valencienne.
Les rencontres européennes s’adressent aux jeunes entre 17 et 35 ans.

Le logement sera soit chez l’habitant à Valence ou dans la région, soit dans divers logements collectifs (salles paroissiales, salles de classes, salles de sport…).

Tous doivent apporter un matelas mousse et un sac de couchage pour pouvoir dormir par terre. Les jeunes handicapés, ayant besoin d’un logement adapté, doivent s’inscrire avant le 1er novembre afin de nous aider à prévoir le nécessaire.
La participation aux frais proposée couvre les repas, les transports sur place, la location et l’équipement des lieux nécessaires et les autres dépenses de l’accueil.

Elle n’est pas identique pour tous, puisqu’elle tient compte du pays d’origine de chacun.

Pour les jeunes de la France, de la Belgique et de la Suisse : 70 €.
Pour les adultes de plus de 35 ans : 105€.

Dernière possibilité pour s’inscrire : le 1er décembre.

Sur https://www.facebook.com/taize.eu vous trouverez des échos et des photos de la préparation.


 

Message du Conseil d’Églises Chrétiennes en France (CÉCEF) à l’occasion de la COP21

Logo du CECEFLes Églises chrétiennes de France, interpellées par les changements climatiques et leurs conséquences sur l’humanité et son environnement, adressent ce message à leurs frères et sœurs chrétiens, à toutes les personnes de bonne volonté et aux dirigeants réunis à la COP21.

Nous croyons que l’homme et la terre qu’il habite sont le fruit du projet créateur de Dieu. Nous constatons les graves dangers que court le monde du fait des changements climatiques causés par un mauvais usage que font les êtres humains des ressources mises à leur disposition. Nous ressentons une impérieuse obligation de nous attaquer aux causes de cette dégradation. Nous sommes témoins des souffrances incommensurables qu’elle provoque. Nous sommes particulièrement attentifs aux plus faibles et aux plus pauvres d’entre nous.

Conscients de l’impact du mode de vie des pays les plus développés, nous avons à remettre en question notre logique de consommation et à nous convertir dans notre attitude et dans nos actes, en adoptant des pratiques de sobriété et de simplicité, non sur le mode du renoncement héroïque mais sur le mode du partage joyeux1 .

Nous appelons les décideurs politiques et économiques, en particulier ceux réunis à la COP21 à prendre les décisions nécessaires pour limiter le réchauffement à 2°C afin que les plus vulnérables de nos frères et sœurs et les générations à venir n’en soient pas davantage victimes.

Notre espérance de chrétiens vient de ce que nous croyons que notre monde n’a pas vocation à disparaître mais à être transformé2 et que les êtres humains capables de se détruire peuvent aussi s’unir et opter pour le bien3.

Pasteur François CLAVAIROLY – Métropolite EMMANUEL – Mgr Georges PONTIER
co-présidents

Paris, 29 septembre 2015

________________

1 Fédération protestante de France, Les changements climatiques, Olivetan, 2014, p. 22.
2 Apocalypse 21, 1.
3 Pape François, Encyclique Laudato Si’, § 205.

Fermer le menu