You are currently viewing Le dimanche de la santé, la journée des malades, quelle différence ?

Le 11 février 2021, nous célèbrerons la Journée mondiale des malades. Le 7 février, ce sera le dimanche de la santé. Pourquoi ces deux dates ?

Il y a effectivement deux invitations différentes, deux invitations à la prière, bien que l’une et l’autre intentions soient assez fortement liées. D’abord, le 11 février, qui cette année tombe un jeudi, est la fête de Notre-Dame de Lourdes, et c’est l’occasion d’une journée mondiale des malades. Ce sera cette année la 29e édition. On sait que ce fut l’initiative du Pape Jean-Paul II. Comme il le fait tous les ans, le Pape François a rédigé un message, qui s’appuie sur la Parole de Jésus, en saint Matthieu : « Vous n’avez qu’un seul maître et vous êtes tous frères ». Ce message, de quelques pages, traite de la relation de confiance qui doit être à la base du soin des malades, et de tout soin auprès de nos frères et des personnes malades. Vous pouvez lire ce texte dans son intégralité ici.

L’autre invitation est plus locale : elle va se vivre dans les diocèses de France, et c’est une initiative qui a vu le jour il y a une dizaine d’années. Tous les ans, dans tous les diocèses, il y a ce dimanche, qui généralement précède le 11 février : c’est le dimanche de la santé. Et là, la prière de l’Église va rejoindre davantage, et plus spécifiquement, les acteurs du monde de la santé. On va bien sûr prier pour les malades, mais c’est une journée d’attention aux soignants, aux médecins, aux accompagnateurs, aux écoutants… tous ceux qui de tant et tant de façons se mettent au service de la personne malade. Il faut donc bien distinguer, même si c’est très proche au niveau des dates, le dimanche de la santé et la journée mondiale des malades.

Le dimanche de la santé a cette année pour thème « Tout le monde te cherche ». On reconnaît bien les paroles des disciples de Jésus. Ce dimanche de la santé peut être aussi pour les chrétiens dans nos paroisses l’occasion de mieux découvrir ce qu’est le service diocésain pour la pastorale de la santé.

Cette année, bien sûr, il ne pourra pas y avoir de grand rassemblement diocésain pour ces deux événements, en raison de la pandémie de Covid-19. Mais les équipes de la pastorale de la santé, qui visitent les établissements hospitaliers et les EHPAD, sont invitées à se saisir de l’occasion pour exprimer leur gratitude envers le personnel soignant, qui travaille au quotidien avec les aumôniers.

Interview du Père Jean-Marie Dezon, délégué épiscopal à la santé, et de Elisabeth Guy, responsable diocésaine de la pastorale de la santé, au micro de Christine Houlé, pour RCF Alpes-Provence.