Le 8 octobre 2018, La vie des diocèses, sur KTO, était consacrée au diocèse de Gap et d’Embrun. Voici le synopsis de l’émission :

“Depuis la fermeture de la frontière de Vintimille, les Hautes-Alpes sont devenus un lieu de passage privilégié des migrants vers la France. La fonte des neiges après l’hiver a révélé un drame nouveau aux yeux du monde : la montagne est devenue un cimetière de migrants. Nommé évêque de Gap et Embrun en 2017, Mgr Xavier Malle soutient avec force l´engagement des catholiques à accueillir ces populations démunies, envers et contre tout. L’Église catholique des Hautes-Alpes prend aussi sa place dans l’aide en haute-montagne. Le père Félix Caillet, curé du Guillestrois, est régulièrement appelé sur des lieux d´accidents, parfois de drames. Une mission où la frontière est ténue entre la mort et la vie. La Vie des Diocèses s´arrête aussi sur une actualité majeure du diocèse de Gap et Embrun : Notre-Dame du Laus fait peau neuve. À l’occasion de l´année Benoîte Rencurel – une bergère à qui la Vierge est apparue pendant 54 ans – et pour faire face à l’afflux toujours plus important de pèlerins et de visiteurs, le sanctuaire veut développer sa capacité d’accueil, tant dans ses structures que dans la mobilisation des fidèles.”

Antoine Cauty, le journaliste qui a passé trois jours dans les Hautes-Alpes pour ce reportage, nous dit ce qu’il a retenu du diocèse :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here