Le message que je te donne pour Ninive – Mercredi 29 février

Le message que je te donne pour Ninive
(Jon 3, 2)

Dieu veut que tous les hommes soient sauvés (1 Tm 2, 4). Nous sommes sans doute prêts à acquiescer à cette phrase de saint Paul, en gros, du moins, car, pour le détail, il y a des chances que nous nous retrouvions aux côtés de Jonas se dérobant à la mission pour Ninive, la ville païenne remplie d’iniquité. À vue humaine, il y a en effet dans la vie du monde beaucoup d’inacceptable, et plus encore, certainement, à vue divine, car le Dieu de la Bible n’est pas un Dieu bonasse qui, de toute façon, ne pourrait que pardonner, prêt à fermer les yeux sur le péché qui broie les innocents. En revanche, le Dieu qui nous est révélé est le Dieu de l’Alliance sans repentir – dès le récit du déluge –, le Dieu que rien ne peut détourner du projet que l’homme – tout homme – vive en se convertissant. C’est le Dieu d’une miséricorde « indécourageable », à se demander s’il ne finirait pas par être injuste. C’est le Père de Jésus, le Fils donné au monde pour « sauver ce qui était perdu ».

Accueillerons-nous cette bonne nouvelle, pour nous et pour tous les hommes, avec la générosité de Dieu ?

Anne-Marie Pelletier

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.


Fermer le menu