L’Église catholique à la rencontre des autres religions

Au Centre diocésain pape François, ce mardi 1er octobre, la conférence: “ L’Église catholique et les autres religions” a attiré un public très attentif. Un public en grande partie de personnes engagées en divers domaines de dialogue interreligieux, des chrétiens de l’Église catholique ou protestante, des membres du collectif “Gap Espérance”, du groupe de dialogue interreligieux, des musulmans de l’Association culturelle et musulmane de la divine Miséricorde (ACMA), de l’Institut des Hautes Études islamiques (IHEI), de “France-Palestine”…

Le Père Pierre Fournier, responsable du Service diocésain du Dialogue interreligieux, a présenté la pensée du Concile Vatican II à partir de sa Déclaration décisive “Nostra Aetate”, sur “l’Église et les religions non chrétiennes“. Le P. Fournier s’est réjoui : “Ce texte est une synthèse courte, mais c’est un joyau très tonique“. Il a été voté à la dernière session du Concile, “à sa maturité”, en octobre 1965, au terme d’une réflexion très approfondie avec les évêques de tous pays vivant au coude-à-coude au milieu de populations aux religions très diverses.

De là, le conférencier a montré les orientations positives du Concile qui part des questions existentielles universelles, celles de tout être humain devant le sens de la vie, le désir de bonheur et la souffrance, la mort et son au-delà. Le Concile s’exprime ensuite avec “estime” sur les religions traditionnelles, puis sur l’hindouisme, le bouddhisme, l’islam, le judaïsme: “L’Église exhorte au dialogue et à l’annonce, à la collaboration avec les autres croyants pour faire progresser les valeurs spirituelles, morales et socio-culturelles qui se trouvent en eux”.

Dans le débat, très participatif, les questions ont rebondi sur le témoignage exemplaire de dialogue du P. Christian de Chergé et des moines de Tibhirine en Algérie, sur l’importance des rencontres entre croyants différents dans le respect mutuel,.. Il a été remarqué qu’au niveau spirituel l’échange entre les diverses traditions religieuses, les croyants convergent vers la quête d’union à Dieu. Des membres des Associations musulmanes ont cité des expressions de fraternité tirées de leurs propres écrits et correspondant à la perspective du Concile.

En terminant, se félicitant de cette soirée si fructueuse, le Père Fournier a invité aux prochaines rencontres. Le jeudi 14 novembre, 20h, la Table-ronde:  “Saint François d’Assise et le Sultan d’Égypte : un amour en esprit et en vérité“, avec le Frère franciscain Jean-Dominique Dubois et l’historienne Delphine Franceschetti. Puis, en date à fixer, le film “Le Sultan et le Saint“, projeté par Abd El-Karim et Amina Turnley, suivi d’un débat.

Fermer le menu