Le pari de G.A.P.…

 

G  comme Générosité

A  comme Amour

P   comme Paix

 

Il y a plus de 2000 ans, naissait un enfant nommé Jésus. De ce jour, plus rien
ne fut comme avant.

 

Cette naissance a bouleversé l’histoire de l’humanité.

 

Il y a plus 2000 ans, une poignée d’hommes et de femmes entoure le Christ.
Aujourd’hui, un milliard six cent millions de chrétiens reconnaissent en lui le Fils venu révéler, au prix de sa vie, l’Amour de Dieu son Père. Source et fondement de toute Espérance,
l’Eucharistie est le signe visible et éternel de sa présence dans le monde.

 

Il a dit : « Vous êtes la
lumière du monde. (…) Que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux
cieux. »

 

C’est pourquoi j’invite les croyants, les femmes et les hommes de bonne
volonté, à célébrer les fêtes Pascales en faisant « le pari de G.A.P. ». Puissent-ils vivre chaque jour davantage la Générosité, l’Amour et la Paix.

 

Au terme des veillées Pascales, qui auront lieu dans le diocèse, un petit
luminaire sera remis aux participants. En signe de leur désir de partager la joie du Christ ressuscité, nous leur proposons d’allumer le luminaire et de le déposer sur le rebord de leur fenêtre,
dès la tombée de la nuit, le dimanche de Pâques.

Ils pourront, aussi, le remettre à l’une ou l’autre des personnes de leur
entourage empêchées de se déplacer à cause de la maladie.

 

Ensemble, faisons « le pari de G.A.P. » et embrasons le
département des Hautes-Alpes de milliers de flammes, pour que brûlent les coeurs au feu de l’Espérance !

 

+ Jean-Michel di FALCO LEANDRI
    Evêque de Gap et d’Embrun