Les cloches sonneront le 15 août pour les chrétiens d’Orient

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun, appelle à faire sonner toutes les cloches des églises de son diocèse le samedi 15 août à midi.

Mossoul : Ninive dans la bible, berceau du christianisme en Irak, aujourd’hui capitale de Daesh

Il se joint ainsi à l’initiative de son confrère Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, qui a souhaité cette action en signe de solidarité avec les chrétiens d’Orient.

« Il s’agit de manifester notre soutien à nos frères d’Orient alors que les chefs d’État occidentaux n’ont pas la volonté réelle d’arrêter les massacres, liés par des intérêts diplomatiques et économiques », avait déclaré Mgr Dominique Rey.

Le groupe « Les Prêtres » a donné deux concerts à l’Olympia à Paris pour les chrétiens d’Orient et a pu ainsi remettre à l’Œuvre d’Orient une somme de 200 000 euros.

Dans le camp de réfugié d’Ankawa (avec sur le mur une image de la Nativité)

Le diocèse de Gap et d’Embrun accueille plusieurs familles de réfugiés chrétiens, syriens et irakiens, persécutés dans leur pays pour leur foi. Ainsi une nouvelle famille syrienne sera accueillie à Gap par la paroisse Saint-Arnoux à partir du 24 juillet : les parents, les trois enfants (8, 5 et 3 ans) et la grand-mère. Des participants de pèlerinages en Syrie (en 1995 et 2008, avec le Service diocésain de formation permanente) soutiennent cette famille pour l’hébergement et les démarches auprès des organismes compétents.

Une religieuse irakienne parlant français, sœur Elishua, a témoigné à l’abbaye de Rosans le 19 juillet dernier de ce que ses concitoyens traversent comme épreuves. Elle-même a dû fuir Mossoul il y a tout juste un an et se réfugier avec sa communauté des Petites Sœurs de Jésus à Ankawa.

Le samedi 15 août, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri sera au sanctuaire Notre-Dame du Laus pour présider la messe de l’Assomption à 10h30. Les cloches sonneront à l’issue de la célébration. Tous ceux qui le souhaitent, même non croyants, peuvent se rassembler sur le parvis pour exprimer leur soutien par quelques minutes de recueillement en silence.

Qaraqosh : le grand village chrétien de la plaine de Ninive. On y parlait encore la langue du Christ, l’araméen, jusqu’au 6 août 2014, où son invasion par Daesh a entraîné l’exode de toute la population

Les trois photos ci-dessus proviennent des panneaux réalisés par les soeurs de Rosans pour la veillée de prière qu’elles ont organisée le dimanche 19 juillet, avec le témoignage d’une religieuse irakienne, soeur Elishua. Voir ici

Cet article a 6 commentaires

  1. Bonjour
    .
    Je rappelle que dans les églises primitives on utilise le Nous communautaire au lieu du Je individuel
    .
    Ce nous signifie = > Nous prions pour toutes les églises, celles de hier, celles d’aujourd’hui, et celles de demain,
    .
    Mais aussi = > Nous prions pour tous nos parents, ceux qui nous ont quittés, ceux qui ne peuvent se déplacer et pour ceux qui naîtrons
    .
    Je pense que pour cette journée dédié à nos frères d’Orient on devrait employer ce Nous communautaire ; et non le Je individuel,
    .
    Ce ne sera pas Je crois en Dieu, mais Nous croyons en Dieu, ni Je vous salue Marie, mais Nous te saluons Marie, comme dans les églises primitives on tutoie Dieu et Marie
    .
    bonne journée

  2. Je ne suis pas trop croyante mais je penserai à toutes ces personnes que l’on persécute…..

  3. enfin ! Nous sortons de notre sommeil et de nos tanières ! …..après une mauvaise réforme prise il y a 45 ans qui a contrarié les pratiquants et fait fuir le reste dans une indifférence non mesurée !! L’église ne doit pas parler de ses brebis égarées mais de ses bergers politiquement endoctrinés dans les années 68… Maintenant après les affres, assumons en les conséquences et relevons nous !

  4. Précision :Les cloches de toutes les églises du diocèse de Digne, Riez et Sisteron sonneront le jour de l’Assomption, à midi, à l’unisson avec celles des diocèses de Fréjus-Toulon, Gap et Embrun, Bayonne, Avignon, Ajaccio et Nancy-Toul, alors qu’elles se sont tues dans bien des églises de nos frères persécutés d’Orient. Les fidèles sont invités à se réunir sur le parvis de leur paroisse, où ils entameront une neuvaine à Notre Dame qui fait tomber les murs.

  5. Bravo!
    sonner les cloches c’est bien.

    Une foule priant en même temps devant la cathédrale…pas loin de la préfecture et du CG..serait mieux !

    mais… A la grâce de Dieu !

  6. Belles initiatives qui mériteraient d’être reprises par tous les Évêques de France, et, que toutes les Cloches de nos Églises sonnent ce 15 août à midi.
    Nous ne serons plus à Notre Dame du Laus à cette date mais Je serai en pensées et en prières avec vous ce jour.
    Pour cette famille accueillie par la paroisse et malgré les souffrances qu’elle a endurées une nouvelle vie pleine d’espoir se profile grâce à des personnes dévouées.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu