Le 7 juillet dernier, les prêtres aînés de la Maison Saint-Marcellin de Gap ont rendu visite aux moniales bénédictines de Rosans. Une démarche pleine de sens qui a réuni les « priants » du diocèse, dixit le père Francis Braem, l’aumônier des sœurs, lors de la messe concélébrée à l’abbaye.

Les prêtres aînés concélébrants avec le père Francis Braem

Les pères Régis Pellegrin, Pierre Gleize, Bruno Belmont, Francis Braem, Joseph Catelan, Fernand Delaup, Corneille Schellekens

Entouré de ses confrères âgés, le père Francis Braem a souligné pendant l’homélie le fait que les prêtres aînés ne sont plus dans une démarche d’apostolat par l’action, mais dans une démarche d’apostolat par la prière, telles les moniales. Et de rajouter que cette mission des « priants » était la source de toute évangélisation.

Après la messe, les sœurs ont servi un apéritif et un déjeuner succulent dans la salle à manger réservée aux hôtes. La gentillesse et la bienveillance des moniales et de leur aumônier ont beaucoup touché la communauté des prêtres aînés. Les mille attentions et délicatesses des uns et des autres ont accompagné les pères tout au long de la journée.

Les prêtres aînés discutant avec les moniales. À droite, Sœur Marie-Gabrielle, du Saint-Cœur à Gap.

Les pères Bruno Belmont, Joseph Catelan, Pierre Gleize et Corneille Schellekens

Après le repas, toute la communauté des moniales a souhaité rencontrer les prêtres qui, un à un, se sont présentés et ont répondu très simplement aux questions. L’échange informel a été empli de rires, de sourires et de merveilleuses petites anecdotes. Le père Joseph Catelan a fait entre autres la joie des sœurs en leur chantant des airs de son pays natal, le Valgaudemar… Pour terminer cet entretien bien fraternel et sympathique, tous ont chanté un chant à la Vierge pour rendre grâces.

Visite de la fabrique d’hosties

À droite, Marie-Chantal, de la Maison Saint-Marcellin, qui accompagnait les prêtres aînés.

Cette journée s’est terminée autour d’un goûter avec le père Francis Braem, avant que les prêtres retournent à Gap et les sœurs aillent chanter Vêpres.

Mère Françoise, l’abbesse de Rosans, a exprimé sa joie ainsi que celle de ses sœurs, d’avoir reçu ainsi les prêtres aînés du diocèse : « Notre joie est grande. Cette rencontre nous a profondément marquées : nous avons découvert la richesse de ces prêtres, leur profondeur, leur humour, leur foi : un témoignage irremplaçable pour nous. Ils étaient déjà dans notre prière mais désormais nous pourrons mettre des visages, des sourires, des souffrances aussi (portées courageusement) et nous les garderons tous très fort ».

Quant aux pères, cette visite à leurs sœurs de Rosans leur a donné du « baume au cœur ». Devant une communauté si vivante et aimante dans la fraternité que donne l’amour de Dieu, du Christ et de son Église, Joie et Espérance ont débordé des cœurs. Bref, une « Opération Rosans » pleinement réussie… et à réitérer !

Louis-Marie Soubrier
Directeur de l’Association Saint-Marcellin