La paroisse Saint-Roch de Gap accueillait dimanche 5 juillet, à 17h00,
les petits Chanteurs à la Croix de Bois pour un concert exceptionnel. En présence de Roger Didier, Maire de Gap, et devant une église comble, les Petits Chanteurs ont offert
un répertoire musical d’oeuvres sacrées mais aussi de chants traditionnels, des gospels ou encore des titres plus contemporains comme ceux d’Edith Piaf ou Charles Trenet. Un moment
de partage et d’émotion vivement applaudi par la foule. A l’issue du concert, les garçons chanteurs âgés de 9 à 15 ans ont été répartis dans plusieurs familles d’accueil pour un court séjour
de repos dans le département. Avant leur départ mardi 7 juillet, ils seront reçus à la Maison épiscopale par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, l’évêque de Gap et d’Embrun, qui a écrit pour
eux “Prière à Marie” qui fait partie de leur répertoire.



L’Eglise était comble pour assister au concert

 


Première partie du concert : répertoire d’oeuvres
sacrées

 


Deuxième partie du concert : chants
traditionnels…

 


… des gospels…

 


… ou encore des titres plus contemporains…

 


… comme ceux d’Edith Piaf et de Charles
Trenet.

 

 
 A la fin du concert, les Petits Chanteurs sont répartis dans les
familles d’accueil

 


 Interprétation de “Musique Universelle” à la Maison
épiscopale

 


Mgr Jean-Michel di Falco Léandri échange avec les Petits
Chanteurs
 

 


Avant de quitter Gap, photo de groupe en présence de Mgr
Jean-Michel di Falco Léandri et du Père Charles Troesch, ancien Petit Chanteur 

Historique des Petits Chanteurs à la Croix de Bois :

Paul Berthier et Pierre Martin, étudiants en vacances, ont eu l’idée audacieuse en 1906, à l’abbaye de Tamié, de créer une maîtrise d’enfants qui
témoignerait de ville en ville de l’authentique musique religieuse. L’année suivante, ils parvinrent à rassembler plusieurs enfants, commencèrent les répétitions et s’installèrent dans une masure
du quartier Vaugirard, à Paris. Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois étaient nés…
La première audition a lieu à l’Eglise Saint-Germain l’Auxerrois où le succès est immédiat. Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois sont alors adoptés par la France entière. Ils arborent déjà
l’aube blanche et la petite croix, signe de renouveau pour l’époque. En 1924, un jeune prêtre de la paroisse Saint-Jean Baptiste de Belleville, l’Abbé Maillet, prend la direction du
chœur
. Il va alors graver l’histoire et la mission des Petits Chanteurs dans tous les pays du monde. Le répertoire musical, exclusivement religieux, était jusque-là essentiellement composé
de chants grégoriens et musiques polyphoniques des XVe et XVIe siècle. L’Abbé Maillet innove avec des
œuvres
contemporaines, parfois spécialement composées pour la Manécanterie. Il atteint ainsi des publics nouveaux avec un répertoire profane, composé de chansons populaires française ou
étrangère.
C’est ainsi que la mission des Petits Chanteurs s’étend rapidement aux pays voisins, puis aux pays lointains. L’un des premiers aboutissements fut le voyage triomphal en Amérique du Nord, en
1931, juste 7 ans après l’arrivée de l’Abbé Maillet. Les Petits Chanteurs reçoivent un accueil triomphal au Canada et aux Etats-Unis. C’est le vrai début de leur croisade internationale. Ils ne
cesseront depuis de parcourir le monde : 80 pays visités et 4 tours du monde à ce jour.
Après la guerre, l’Abbé Maillet prend une initiative capitale qui va transformer et élargir le rôle des Petits Chanteurs. Il décide de fonder la
Fédération Internationale des Petits Chanteurs, qui réunira tous les groupes s’étant créée spontanément au passage des Petits Chanteurs, et qui sera ouverte à tous les
chœurs
d’enfants animés du même idéal “demain, tous les enfants du monde chanteront la Paix de Dieu”.
En 1949, trois mille enfants de 15 pays différents se réunissent à Rome où le Pape Pie XII célèbre la messe spécialement pour eux dans la Basilique Saint-Pierre. Un nouveau congrès a lieu 
dans les mêmes conditions en 1951. Rome reconnaît alors officiellement la Fédération Internationale des Petits Chanteurs et nomme son Président, l’Abbé Maillet, “Prélat de Sa Sainteté”.
En 1963, Mgr Maillet décède et l’Abbé Delsinne lui succède. Pendant 15 ans, jusqu’à sa mort en 1978, il conduira la Manécanterie avec talent et détermination sur la voie tracée par Mgr
Maillet.
Les Petits Chanteurs sont revenus depuis à la formule de leurs débuts, avec une direction collégiale. Ils poursuivent à travers le monde, hier comme aujourd’hui, leur rôle de “Petits
Missionnaires de la Paix” confié par le Pape Jean XXIII.

Source : Site Internet des Petits Chanteurs à la Croix de Bois

Cet article a 2 commentaires

  1. Un très bel article accompagné de magnifiques photos, qui nous font partager la tournée d’été des PCCB. Merci!!!

  2. Les petits chanteurs sont rxceptionnel, ils ont apporté une grande gaité pendant deux jours dans la famille, nous avons bien rigolé. i c’était à refaire, il n’y a pas de problème pour en acceuillir.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu