Qui ne connaît à Gap et dans le Champsaur sœur Louisette, que l’on pourrait surnommer « sœur Sourire » ?
Qui ne la connaît parmi les jeunes dont elle est si proche ?
Qui ne connaît les superbes décorations florales dont elle était coutumière ?

Mais voici qu’elle s’en va. Après plusieurs années dans les Hautes-Alpes, sa congrégation l’envoie au Brésil.

« Mais avant de partir, dit sœur Louisette, ma congrégation m’a accordé l’édition d’un livre-album. Il regroupe de nombreuses photos des décorations florale réalisées en la cathédrale, à la chapelle de Clairfont, et ailleurs. La vente de cet ouvrage permettra de soutenir les activités des jeunes du diocèse tout en laissant un petit souvenir. »

Ce livre intitulé Bouquets pour la Vie comprend près de 80 photos de compositions florales, accompagnées de réflexions et de méditations.

« La composition florale doit produire un mouvement d’émerveillement et d’harmonie. Puis, dans un deuxième temps, un moment de recueillement et de rayonnement. Enfin ce doit être un mouvement d’embrassement qui nous rappelle que Dieu nous aime et que nous devons aller vers Lui. »

Ce livre est en vente à l’accueil paroissial de Gap au prix de 10 €. L’acheter c’est remercier Soeur Louisette, c’est aider la pastorale de jeunes, c’est se réjouir avec elle de la Création, c’est trouver une aide pour la prière.

Maison paroissiale
2 Place Saint-Arnoux
05000 GAP
Tél : 04 92 51 03 79
Courriel :

Sœur Louisette a prononcé ses vœux perpétuels le 1er décembre 2017 à Antalaha, à Madagascar, son pays d’origine. Elle repassera par Gap avant de partir au Brésil. Une messe d’action de grâce et d’au-revoir sera présidée par Mgr Xavier Malle le samedi 27 janvier en l’église Saint-Roch à 18h30.


Sens donné par sœur Louisette à ce bouquet
composé pour un Noël :

Noël :
Dieu nous a envoyé son Fils unique,
cette fleur blanche
au milieu de notre monde plein d’épines.

_____________

« L’art éphémère ne rend pas compte du travail long, fastidieux, discret qu’il peut exiger. C’est régulièrement dans la nuit, après avoir répondu aux engagements de sa journée, que sœur Louisette offrait son temps pour ce service paroissial, parfois dans le froid de l’hiver… Que d’amour pour le Seigneur ! »
Témoignage du père Sébastien Dubois

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here