C’est au lendemain de la Seconde guerre mondiale que les relations entre les religions commencèrent à s’intensifier. En 1965, lors du concile Vatican II, les catholiques firent un pas important en direction des juifs et des autres religions, en se fondant sur cette idée que le Christ parle aux hommes à travers les cultures et les religions qui sont les leurs.

La rencontre d’Assise en 1986

La rencontre d’Assise, initiée par le pape Jean-Paul II le 27 octobre 1986 a donné une formidable impulsion en ce sens.

Le dialogue œcuménique, qui s’enracine dans la foi commune en Jésus-Christ et recherche une unité entre les Églises, se distingue du dialogue interreligieux qui met en présence des personnes ou des groupes aux réalités fort diverses.

Le dialogue interreligieux est une tâche importante qui se concrétise de plus en plus dans la rencontre des personnes, sur le terrain… Il s’avère ainsi plus en prise avec le réel.

Gap dans les Hautes-Alpes

Dans les Hautes-Alpes, à Gap, les différentes religions abrahamiques (juifs, chrétiens et musulmans) se réunissent au sein du Collectif Gap Espérance. Lors des rencontres une fois tous les deux mois : échanges, objectifs communs, organisation du forum interreligieux…

 

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri à la fête de Hanouka à Gap

Responsable diocésain pour l’interreligieux

Père Pierre Fournier
tél : 04 92 58 00 92