Lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel… – Vendredi 2 mars
  • Post published:2 mars 2012

Lorsque tu vas présenter ton offrande sur l’autel…
(Mt 5, 23)

La prédication des prophètes d’Israël est remplie de cette mise en garde : Dieu ne prend aucun plaisir à nos gestes de piété quand ceux-ci ne sont pas portés par un cœur droit, fidèle au double commandement de l’amour. C’est la teneur en amour de nos vies qui seule fait la valeur du culte que nous rendons à Dieu.

Le discours sur la montagne confirme cette affirmation, qui vaut donc toujours pour nous. Mais Jésus ajoute aux paroles de l’Ancien Testament un « moi je vous dis » plein d’autorité, qui désigne une exigence nouvelle. Il faudra, dit-il, « surpasser » la justice des pharisiens, ce qui ne veut pas dire atteindre à une perfection hautaine, qui nous mettrait au-dessus des autres, comme il nous en vient parfois l’idée. Surpasser, tel que l’enseigne ici Jésus, est moins affaire de compétition que manière de rejoindre la « racine du péché », la source de nos violences, ces zones cachées de notre cœur en complicité avec le mal qui défigure le monde. C’est là que le Christ nous demande de le laisser nous rejoindre, pour nous guérir « radicalement » du péché.

Anne-Marie Pelletier

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.