Louis Court (1670-1733) :  un peintre haut-alpin à l’honneur pour les Journées européennes du Patrimoine
  • Post published:9 septembre 2014
 
Tableau à Guillestre, ville natale de Louis Court. “Le pape Grégoire XIII communiant les fidèles”, 1715.

Guillestre, Eygliers, Briançon, Gap, Ceillac, Arvieux, Chorges, Embrun et Chabestan ont en commun de posséder chacun au moins une œuvre de Louis Court : en tout une trentaine de tableaux !

Les Journées européennes du Patrimoine, du 19 au 21 septembre 2014, donneront l’occasion de découvrir l’œuvre de ce peintre haut-alpin né à Guillestre en 1670 et décédé en Avignon en 1733, un peintre qui a mis tout son talent au service des communautés de son pays.

Ces tableaux sont déjà connus grâce à l’action de l’association des descendants des Court et grâce aux recherches de Colette Queyras-Combe. Les recherches de ces derniers mois ont permis d’ailleurs d’attribuer en août 2014 un nouveau tableau à Louis Court, une repésentation de saint Arey dans l’église de Chabestan.

Tableau de Chabestan récemment attribué à Louis Court. “Saint Arey”.

Le diocèse de Gap et d’Embrun invite à découvrir le cheminement artistique et l’œuvre du peintre. Cette présentation est le fruit d’une année de travail en paroisses, à la bibliothèque et aux archives diocésaines, dans le cadre de l’action pastorale du tourisme et des loisirs. Le diocèse rend ainsi hommage à un peintre dauphinois du XVIIIsiècle pour permettre à chacun de découvrir une grande partie de son œuvre.

Ces tableaux de Louis Court trouvent un cadre nouveau de visibilité par un itinéraire “Louis Court”, par un livre numérique préfacé par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri et par un site internet exclusivement consacré au peintre : http://www.louiscourt.blogspot.fr/

De plus, trois conférences sont organisées pour les Journées du Patrimoine :

Un des sept tableaux de Louis Court présents en la cathédrale de Gap. Ici, “La mort de saint Joseph”, 1712.

– Vendredi 19 septembre 2014 à 18h30 à Guillestre. “Le peintre Louis Court, un itinéraire de Guillestre à Avignon”, par Elsa Giraud.

– Samedi 20 septembre 2014 à 15h00 en la cathédrale de Gap. “Louis Court à la cathédrale de Gap”, par Catherine Briotet.

– Dimanche 21 septembre 2014 à 17h00 en la cathédrale de Gap. “Pouvoir, société et réforme : Arnoux, saint patron de Gap” par Philippe Franceschetti.

En outre, samedi 20 septembre 2014 à 10h30, sous le porche de la cathédrale de Gap, Jérôme Nicault, archéologue, présentera la cathédrale sous l’angle suivant : “La cathédrale de Gap, un écrin de pierres. Mais quelles pierres ont été mises en œuvres ?”

Et le dimanche 21 septembre 2014 à 18h00 à la Maison diocésaine, le père Pierre Fournier, responsable
de la formation permanente du diocèse, organisera
une conférence sur le thème : “la Bible,
grande fresque sur le patrimoine naturel et culturel.”
Louis Court en étant peut-être un contre-exemple,
puisque la plupart de ses tableaux religieux ne
représentent pas des scènes d’origine scripturaire.

Un des deux tableaux de Ceillac : “La crucifixion”

Un des cinq tableaux présents dans la collégiale de Briançon : “L’Assomption”. Ce tableau est le tableau central du choeur. Les archives municipales possèdent le devis pour la commande des trois tableaux du choeur.

Cet article a 2 commentaires

  1. Auberger

    Une copie du tableau de l’assomption peint par louis court à briancon orne la collégiale saint-pancrace d’ aups (var) (autrefois ND de l’ Assomption) au nord de Lorgues. Elle ne paraît pas répertoriée par l’association des descendants des court. Nous prendrions volontiers contact avec cette association , d’autant plus que d’autres tableaux de Louis Court figurent peut-être dans cette collégiale qui comportent beaucoup de tableaux de la même époque.
    Michel Auberger, 332 chemin rural des Ribias 83630 AUPS jusqu’ à fin août.
    M.le Cure : Père Lukas

    1. Webmaster

      Bonjour,
      Merci de votre message. Pour tout ce qui concerne Louis Court, vous pouvez vous rapprocher de Hélène Biarnais, médiathècaire du diocèse. Je lui transmets votre message.

Les commentaires sont fermés.