Mais lui allait son chemin – Lundi 12 mars

Mais lui, passant au milieu d’eux,
allait son chemin
(Lc 4, 30)

« Quand Jésus entrait quelque part, on finissait toujours par le chasser en lui lançant des pierres ; moi, quand j’entre quelque part, on me sert le thé… » Ces propos désabusés d’un évêque nous interrogent. Qu’est-ce que nos politesses mondaines, nos consensus étudiés, nos affabilités courtoises gardent d’évangéliques ? Pour être fidèle au Christ, ne devrais-je pas m’écrier : « Il y avait beaucoup de lecteurs de Magnificat en ce mois de mars 2012, or la grâce ne fut envoyée à aucun d’eux, mais à ce mécréant notoire qui eut l’humilité de la demander dans la prière » ?

Certes, nous ne mesurons pas la qualité de nos prédications aux nombres de pierres dont nos auditeurs veulent bien nous lapider, mais nous n’esquivons pas non plus le risque d’être haïs comme Jésus l’a été avant nous. Il était de passage chez les siens et les siens ne l’ont pas retenu. On le conduit jusqu’à cet escarpement hors les murs, comme sur un Golgotha prématuré. Et voici que Jésus va son chemin. Il passe, souverain, au beau milieu de cette foule haineuse et déchaînée. Le Seigneur passe, c’est la Pâque du Seigneur.

Père Guillaume de Menthière

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.


Fermer le menu