You are currently viewing « Marcher, servir, se ressourcer », fêter, rayonner, pèleriner…

Le dimanche 27 juin, nous avons vécu en compagnie de notre évêque Xavier Malle une magnifique journée anniversaire pour célébrer le lancement des festivités des 100 ans du mouvement Scouts et Guides de France .

Tous éternels pèlerins !

Du 25 octobre au 2 novembre 2019, 70 scouts et guides représentant les 70 territoires SGDF avaient traversé la Terre Sainte pour « monter à Jérusalem ». Ils ont rapporté une croix de Jérusalem pour chaque groupe SGDF recensé en France.

Dix jours pour déposer tout ce qui encombre le cœur et l’esprit à Bethléem, faire l’expérience du désert, descendre à la mer Morte puis grimper le Thabor, renouveler le baptême au Jourdain ou découvrir Jérusalem !

Depuis Baden Powell et le Père Sevin « le scout campe et décampe ».

Le Concile Vatican II nous rappelle que « l’Église en pèlerinage porte la figure de ce monde qui passe ». Encore plus en ces temps de remise en question mais aussi de nouveaux… départs. 

Ah oui, au fait, pèlerin ça vient du latin peregrinus c’est à dire étranger, celui qui est d’un autre pays  !

Le groupe Amédée Para avait confié à Mgr Xavier Malle la croix de Jérusalem en comptant sur son soutien et sa prière pendant un an pour notre démarche centenaire et pèlerine. « Monseigneur, votre prière est essentielle pour nous ! ». Ce 27 juin, notre évêque nous a accompagnés toute la journée de pèlerinage et nous a restitués la croix à cette occasion.

Trois étapes spirituelles ont nourri notre marche pèlerine jusqu’à Notre-Dame de bois vert. Nous vous invitons à trouver le temps de les vivre durant cet été.

1e étape : Pèleriner = se mettre en mouvement, partir

Pèleriner, c’est prendre le temps de relire sa vie. Péleriner, c’est s’engager !

Qu’est-ce qui encombre ma vie  ?

2e étape : Rayonner = faire profiter un maximum de gens de la joie du scoutisme.

Comment se dégage autour de moi la joie d’être aimé de Dieu ?

3e étape : Fêter = anniversaire, rire, jeu  ; une fête en mémoire des 100 ans du scoutisme, mais surtout une fête tournée vers l’avenir et un encouragement à s’enthousiasmer pour le futur !

Mais qu’est ce qui me fait espérer dans le futur  ?

La journée s’est poursuivie dans le magnifique décor de Notre-Dame de Bois Vert par un repas tiré du sac, des jeux, puis une célébration au cours de laquelle 4 jeunes scouts, Antoine, Brieux, Pablo et Mateo, ont pu faire leur première communion, préparée durant l’année par notre aumônier Guy Corpataux et notre « animatrice Cléophas » Claire.

100 ans !

Peut-être certains pensent que le mouvement SGDF a beaucoup changé en 100 ans ? Certes, notre société a changé et les SGDF évoluent avec elle. Heureusement que nous avons changé  ! Car nous sommes bien vivants ! 

Mais, croyez moi, l’essence même du scoutisme demeure bien vivace ! Qu’est-ce qui demeure inchangé alors ? Essentiellement l’infatigable volonté du scout à provoquer la rencontre ; oui, c’est cela qui reste éternel dans notre mouvement : la rencontre.

Tout d’abord rencontre de l’autre, les jeunes entre eux, garçons et filles, avec leurs chefs, avec l’équipe de groupe, avec l’aumônier, avec toutes les personnes qu’ils vont croiser au cours de leurs expériences, et tout particulièrement pendant les camps d’été. Non, on ne vit pas le scoutisme tout seul dans son coin !

Puis rencontre avec la nature, mais tout en apprenant à la respecter, dans une conversion écologique amorcée depuis déjà plusieurs années ; et là il faut reconnaître que les jeunes sont en avance sur leurs aînés !    

Enfin rencontre avec Dieu ! D’aucuns l’appelleront autrement, esprit ou force invisible ou mystère ? Peu importe son nom, si tu souhaites rejoindre les SGDF. 

Notre Église change et s’interroge. Et notre mouvement, respectueux du cheminement de chacun, invite à la découverte de l’Évangile et de Jésus. Et comme le disait Bernadette Soubirou à ses détracteurs : « Je ne suis pas là pour vous convaincre, je suis là pour vous le dire ». 

Oui, nous sommes là pour vous dire que quand nous sommes réunis en son nom, Jésus est toujours là présent au milieu de nous  !

C’est cette alchimie de rencontre que les jeunes, et ceux qui les accompagnent, vivent à travers cette belle et vieille aventure appelée scoutisme.

En l’honneur du centenaire de notre mouvement, nous vous confions une phrase faisant écho à Baden Powell sur l’engagement des scouts comme citoyens du monde ; elle est de notre présidente Marie Mullet-Abrassart , et elle donne un souffle incroyable au futur de nos jeunes scouts :  « Cette génération a soif de sens et de collectif » Oui nous y croyons !

Vincent Roux, RG groupe Amédée Para, Gap