Marie, source et modèle de l’humanité nouvelle
Photo Cathopic, Il Ragazzo

Le Père Luc Devillers, dominicain de l’abbaye de Boscodon, a donné la seconde des conférences de Carême 2021. Il traite de la place de Marie dans les écrits du Nouveau Testament.

Dans le Nouveau Testament, où est-il question de Marie ? À part une mention dans les Actes des Apôtres, la mère de Jésus n’est mentionnée par son prénom Marie que dans les trois évangiles synoptiques. Selon saint Matthieu, Marie a été accordée en mariage à Joseph, et elle est connue comme la mère de Jésus. Saint Marc, l’une des sources utilisées par saint Matthieu, opère un raccourci et présente Jésus comme “le charpentier”, et non plus le fils du charpentier. “Le charpentier, le fils de Marie”, ce qui peut laisser penser qu’à cette époque Joseph est déjà mort.

Saint Jean connaît bien Marie, mais il ne l’appelle jamais par son prénom, alors qu’il nomme Jésus fils de Joseph à deux reprises. Au chapitre 1, “celui dont parle les Écritures, nous l’avons trouvé, c’est Jésus, fils de Joseph, de Nazareth”, et au chapitre 6 “celui-là, n’est-il pas Jésus, fils de Joseph, nous connaissons bien son père et sa mère”.

Quant à saint Paul, il affirme que Jésus est né d’une femme, pour souligner la pleine appartenance à l’espèce humaine de celui qu’il confesse aussi comme le Fils unique de Dieu. La plupart des mentions du nom de Marie sont dues à saint Luc, qui la nomme treize fois, douze fois dans son évangile et une fois dans les Actes des Apôtres, quand il rapporte que les apôtres, après l’Ascension, se sont réunis en prière dans la chambre haute, avec des femmes, dont Marie, la mère de Jésus.

Les douze mentions de Marie dans l’évangile de Luc sont toutes concentrées dans les deux premiers chapitres, qu’on appelle parfois l’évangile de l’enfance. La proclamation de ces pages marquent en particulier les temps de l’Avent et de Noël. Ce sont ces même pages qui constituent les cinq mystères joyeux de notre rosaire : l’Annonciation, la Visitation, la Nativité, la Présentation au Temple, et le recouvrement de Jésus.