Message de Mgr Xavier Malle à tous les chrétiens catholiques des Hautes-Alpes suite à l’adaptation du dispositif diocésain de prévention de la pandémie Covid-19

Message de Mgr Xavier Malle à tous les chrétiens catholiques des Hautes-Alpes

Chers frères et sœurs,

La préfecture m’a alerté sur l’aggravation rapide de la situation de la pandémie dans les Hautes-Alpes. Chacun maintenant, ici ou hors département, connaît des personnes malades ou des cas contacts. Depuis quelques jours, nous pouvions sentir que l’étau du virus se resserrait. La préfecture a pris de nouvelles mesures annoncées ce jour.

Je souhaite vous adresser ce message d’encouragement, alors que l’évolution de la pandémie, à prendre au sérieux, nous invite à relever le niveaux des mesures sanitaires de prudence. Une juste attitude chrétienne est la confiance en Dieu s’ajoutant à la responsabilité personnelle et communautaire en Église. C’est la mise en œuvre de la vertu de prudence.

L’enjeu est sérieux : nous pouvons encore espérer ne pas avoir à vivre la fête de Noël confinés comme celle de Pâques et avant elle, la semaine sainte ! Vous imaginez comme moi les conséquences dramatiques pour nous chrétiens et pour notre Église. D’autres pays ont déjà re-confiné, y compris le culte.

Certains d’entre vous se plaignent, me l’écrivent ou me le disent, que le niveau des mesures sanitaires a trop baissé, ce qui est une pente naturelle et pouvait se justifier car nous n’étions pratiquement plus touchés par le virus. Mais les choses ont changé. Soyons vigilants pour éviter qu’il y ait un « cluster » dans une église et que des paroissiens soient contaminés. C’est un danger réel, les chiffres sont alarmants. Notre Église se doit d’être exemplaire dans le respect des gestes barrières et des mesures gouvernementales, c’est aussi un signe de l’attention que nous avons les uns pour les autres.

Pour porter ensemble le monde pris dans la tragédie du virus covid-19, nous pouvons, si vous le souhaitez, prier ensemble l’oraison de la « messe en temps de pandémie » : 

Seigneur Dieu, en tout danger tu es notre refuge
et c’est vers toi que, dans la détresse, nous nous tournons ;

nous te prions avec foi :
regarde avec compassion ceux qui sont dans la peine,

accorde à ceux qui sont morts le repos éternel,

le réconfort à ceux qui sont en deuil,

aux malades la guérison,
la paix aux mourants,

la force au personnel soignant,

la sagesse à ceux qui nous gouvernent
et, à tous, le courage de progresser dans l’amour ;

ainsi, pourrons-nous ensemble rendre gloire à ton saint Nom.
Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur,

qui vit et règne avec toi dans l’unité́ du Saint-Esprit,
Dieu, pour les siècles des siècles.

Bien fraternellement,

+ Mgr Xavier Malle, votre évêque.

Les mesures qui demeurent dans nos églises

Le masque est obligatoire pour les paroissiens de plus de 11 ans.

Mise à disposition du gel hydro alcoolique pour tous les participants, la désinfection des mains est obligatoire à l’entrée des lieux de culte.

La distanciation sociale est à respecter :  une place libre entre chacun, sauf pour les familles et les personnes qui arrivent dans la même voiture à la messe.

Pour cela :

  • Matérialisation des places à laisser libres afin d’assurer une distanciation correcte.
  • Autant que possible en quinconce.

Un service d’accueil veillera au respect des dispositions, au port des masques et à une juste répartition des fidèles dans l’édifice.

Une désinfection adaptée de l’église sera réalisée (bancs, chaises, poignées de portes, etc.), dans le cas où plusieurs célébrations se suivent.

Les bénitiers sont toujours vides.

Les adaptations de nos liturgies :

  • Le port du masque concerne aussi le prêtre, sauf quand il parle depuis le chœur
  • Il n’y a pas de baiser de paix en se donnant une poignée de main.
  • Chacun doit respecter la consigne que la seule manière actuelle de communier en temps de pandémie est dans les mains.

Au sanctuaire Notre-Dame du Laus,

  • Le port du masque redevient obligatoire dans l’ensemble du sanctuaire, également dans les extérieurs
  • Les pèlerinages en extérieurs sont limités par groupes de 6 personnes.
  • La jauge maximum autorisée par la préfecture est à 1000 personnes.

Les mesures nouvelles à appliquer

Entrées et sorties de nos églises

Deux mesures prises récemment dans les Hautes-Alpes nous concernent :

  • L’obligation du port du masque est élargie aux abords de tous les commerces et lieux accueillant du public, or une église ou une salle paroissiale sont un ERP, établissement recevant du public, en plus du port du masque à proximité des écoles et des abris bus ainsi que sur les marchés.
  • Les rassemblements en extérieur sur la voie publique de plus de 6 personnes sont interdits sauf pour les obsèques.

Aussi soyons prudents aux entrées et sorties de messe : masqués et pas plus de 6 personnes ensemble. L’objectif est une dispersion rapide.

Interdiction des verres de l’amitié sur la place de l’église

Deux autres mesures prises dans les Hautes-Alpes se combinent :

  • Il y a une interdiction des rassemblements festifs ou familiaux dans les ERP (salles des fêtes)… quand le port du masque ne peut être assuré de manière continue … pour boire par exemple !
  • Les buvettes sont interdites lors de rassemblements de personnes.

Aussi les verres de l’amitié sur la place de l’église ou dans les salles paroissiales ou municipales ne sont plus autorisés actuellement.

Dans le respect de ces consignes, toutes les cérémonies sont autorisées : mariages, baptêmes, confirmations, ordinations. Le catéchisme et l’aumônerie peuvent continuer, avec le respect des gestes barrières, dans la mesure du possible avec des jeunes enfants.

Cet article a 2 commentaires

  1. suchel jacques

    Bonsoir monseigneur je viens demander vôtre position sur ce weekend qui pour nous est celui de la Toussaint. Je dois aller chercher a Veynes le père pour aller à la roche des arnauds aux deux cimetières et pour la messe. Dimanche je devrais aller à Manteyer pour assurer la bénédiction au cimetière (11h)il en sera de même pour Tuhoux (16h). Je fais quoi ? Je pense que je ne suis pas le seul dans le diocèse à être dans le doute devant l’engagement pris Merci pour votre réponse. J S

    1. Webmaster

      Bonsoir Monsieur, Le gouvernement a autorisé les messes et les bénédictions de cimetières pour ce week-end de Toussaint. Vous pouvez donc accompagner le père pour ces célébrations, et nous vous en remercions bien chaleureusement. Bien entendu, nous vous encourageons vivement à respecter de manière très scrupuleuse les gestes barrières et les mesures sanitaires : port du masque, gel hydroalcoolique et distanciation sociale autant que possible. Bien cordialement.

Les commentaires sont fermés.