Message d’un “bon chrétien” comme “Di Falco” les aime…

Reçu en ce jour le message d’un “je ne suis pas Charlie”. Vive la liberté d’expression !…

L’évêque Di Falco a fait sonner le glas pour les journalistes de Charlie Hebdo.
Di Falco semble avoir oublié que Charlie Hebdo est un journal absolument répugnant. Ce torchon a fait peu de dessins contre les musulmans et s’est surtout attaqué avec beaucoup de violence aux Catholiques et à ce qu’il y a de plus sacré dans la religion Catholique. Blasphèmes, dessins orduriers contre le Christ, sacrilèges.
Cette ordure de journal n’avait pas de limites contre la religion Catholique.
Bien entendu Di Falco n’a jamais émis la moindre protestation contre cette haine anti-chrétienne. Et maintenant il fait sonner le glas en mémoire des ennemis du Christ et de l’Eglise. On voit jusqu’à quelle bassesse tombe Di Falco.
Certes les journalistes de Charlie Hebdo ont été assassinés par des musulmans mais je n’aurai pas l’hypocrisie de verser la moindre larme sur ces individus sataniques.
Ce n’est pas le glas de Di Falco qui les empêcgera [sic] de brûler en Enfer auprès de Satan dont ils étaient les fidèles serviteurs.

Thierry Dufit

Cet article a 23 commentaires

  1. Je voudrais réagir à l’article de Mr Thierry
    Dufit,
    du moment qu’il y a un mort, il faut pleurer ou sonner le glas,
    fusse-t-il le dernier des salauds qu’ils soient “charlie Hebdo” ou autres ultra blasphèmateurs , voir ,anti-juifs, ou antimusulmans ;
    Jésus n’est pas venus que pour les bons chrétiens, il voulait racheter le monde par sa Croix….
    alors, soyons prudents…….
    Prions et veillons…….
    Pleurons pour nos ennemis…….
    Pouvez-vous m’adresser SVP l’adresse e-mail du diocèse…. merci

  2. Lettre ouverte aux sectaires…
    Certes je ne cautionne pas les « dérives » provocatrices, voire même blasphématoires de C.H. mais la liberté d’expression c’est la démocratie et la démocratie c’est la liberté d’expression. La loi existe pour condamner les auteurs d’infractions, notamment à caractère diffamatoire et il appartient à chacun (c’est sa liberté…) de saisir la justice et obtenir la cessation de l’infraction, voire réparation. Les médias existent et (c’est sa liberté…) de les saisir pour s’élever contre ce qui blesse, mais la Foi existe aussi pour être amour dans le cœur des hommes et se partager. C’est ce partage qui nourrit, qui abreuve, qui fait que nous nous élevons au dessus de la bassesse, de l’irresponsabilité, du fanatisme, de la haine et son cortège de réactions nauséabondes. Ce n’est pas pour CHARLIE que notre évêque à fait sonner le glas…mais parce que nous sommes CHARLIE vous comprenez… ??? c’est pour concrétiser l’obligation de défense vitale de nos libertés que le glas a sonné, c’est pour que l’église ( aussi…) pourtant « malmenée » par C.H. démontre que le « vivre ensembles » est l’affaire des chrétiens et pas seulement… que la paix passe par la tolérance, et que le pardon doit être la règle, même si ce n’est pas évident de pardonner, mais après tout, plus il y a d’effort à faire pour pardonner et plus le pardon est véritable. Portez votre regard, monsieur un peu plus haut que ce que vous impose votre état d’esprit plutôt « coincé » – pour préférer ce qualificatif pas trop désobligeant- et voyez le ciel en bleu et non pas en rouge du sang de la haine… Bon courage…

  3. Les caricatures de la foi chrétienne par Charlie Hebdo m’avaient horrifiée. Je me dis aussi que mes propres péchés ont dû horrifier Le Christ… Je n’ai pourtant pas envie de dire “Je suis Charlie” car ça sonne faux pour moi. Mais je ressens une grande tristesse pour toutes les victimes des 7 et 9 janvier, pour les policiers et les gendarmes, pour les journalistes, pour nos frères juifs et aussi pour ces terroristes…Je pense qu’il était important que l’Eglise montre sa compassion dans un tel moment, par le glas, puis après, par le silence et la prière. Aimons nos ennemis tout en priant le Seigneur qu’Il ne nous laisse pas perdre notre sel…et faisons totalement confiance à la Miséricorde divine!

  4. Ce Thierry n’a pas connu les journalistes de Charly pour écrire de tels propos car ils étaient le contraire de ce qu’il décrit. Je les connaissais mon mari étant journaliste à L’AFP, c’étaient des amis, je ne les aies jamais vu haineux, mais généreux, certes ils aimaient s’amuser de tout mais jamais avec méchanceté,. Ils étaient joyeux, se battaient pour tous les “ismes ” qui séparaient les hommes et les rendaient violents. Ils dénonçaient nos contradictions, nous remettant en cause, un bon moyen de nous éveiller, de nous réveiller. Leur anti conformisme m’a toujours fait du bien. Je rends grâce à Dieu de ce qu’ils nous ont apportés. Quant ‘aux terroristes, avant de les condamnés, je veux prendre ma part de responsabilité en tant que citoyenne, Qu’ai-je fait pour aider ces jeunes des banlieux pour leur donner un enthousiasme qui les auraient écarter des discours qui les ont conduits à leur perte? Je ne peux que prier pour eux. Agnès Gypsy

  5. Il fallait que le glas sonne pour montrer que la communauté chrétienne soutient les victimes de la barbarie.
    Je voudrais aussi que les cloches sonnent de colère, chaque fois qu’une église de France est profanée dans un silence assourdissant des médias.
    Tous mes voeux pour cette nouvelle année

  6. L’année a vraiment commencé violemment en France, et le traumatisme suscité ressemble étrangement à celui du 11 septembre américain.
    J’ai pour ma part toujours ressenti une espèce de nausée par rapport à certains dessins de Charlie hebdo qui violait ma foi, mais j’avoue avoir aussi
    bien rigolé sur d’autres thèmes, et qq part ils arrivaient toujours à te remettre en question sur tes certitudes et ta naïveté inconsciente.
    Mais cette exécution terroriste, simultanément sur la liberté d’expression, l’islam, les forces de l’ordre, les juifs, bref sur de nombreux composants de notre république reste un geste glacial et barbare d’une incomparable violence. Ou plutôt si, comparable à ce qui se passe à cause de l’intégrisme dans de nombreux coins de notre planète !
    Jésus a été condamné à mort pour blasphème par des chefs religieux persuadés de détenir la seule et unique vérité, aveuglés par leurs oeillères, et incapables de comprendre qu’Il était venu sauver les gens pauvres et abandonnés : « heureux
    les pauvres de coeur, le royaume des cieux est à eux »
    Je suis plutôt inquiet pour les jours à venir, car tu entends de plus en plus autour de toi des discours regressifs et assez destabilisants, prononcés
    désormais sans honte ni retenue, d’ordre politique comme religieux, et qui sont actuellement recouverts par le bruit des réactions à travers toute la France, mais qui ne demandent qu’à grossir une fois que notre pays aura retrouvé son calme.
    Alors prions et oeuvrons pour la paix et évitons tout amalgame diviseur!
    COEXISTER

  7. Ce Monsieur “Thierry Dufit” fait honte à notre Eglise. Il devrait relire le nouveau Testament car il n’a vraiment RIEN compris au message du Christ. Les Tribunaux de l’Inquisition ont disparu depuis longtemps, mon cher Monsieur. Vous ne valez pas mieux que les fanatiques musulmans et donnez raison aux caricatures de Charlie Hebdo à propos des catholiques extrémistes. Beaucoup d’athées autour de moi ont un coeur bien plus en adéquation avec l’Evangile que vous. Que Dieu vous accorde Pardon et Miséricorde.

  8. Un message à Thierry Dufit

    Suite à votre message je tenais à vous répondre simplement
    Charlie n’a jamais était contre la religion mais contre la façon de certain a la déformer et à l’utiliser la religion …
    Le problème est que trop veulent se croire ou remplacer DIeu alors qu’il ne le sont pas et c’est ça qui est malheureusement dangereux et qui vide les Eglises …..
    et quelques soit la situation la barbarie ne peu avoir lieu à notre époque ……
    une petite chanson qui pourrais vous faire réfléchir sur votre église qui par vos propos font peur au fidèle qui déserte vos lieu de culte

    CP
    https://www.youtube.com/watch?v=9cjoyui-JyE

  9. Ah bienheureux Thierry ! tellement “enfermé” dans ses certitudes, qu’il emploie les mêmes termes pour qualifier les 12 martyrs de la liberté d’expression, que leurs assassins et que ceux qui leur ont pourri la cervelle nom d’un Allah dont l’idée qu’ils s’en font, est véritablement blasphématoire. Nul doute que Thierry représente le catholique “type” que l’équipe décimée de Charlie Hebdo, aurait adoré “croquer tout cru” en bon anticléricale qu’elle était. Les commentaires en réponse ont tout dit, mais je doute que Thierry en comprenne le sens, car moi aussi j’ai une certitude en ce qui le concerne. Pour lui “l’Evangile c’est de l’hébreux”. A moins d’un miracle ? prions pour lui, prions pour eux.
    Dans toute son humanité partagée, depuis Mercredi, pour chacune des victimes Jésus est Charlie !, n’en déplaise à Thierry et aux “adorateurs de divinité”, tellement éblouis des dorures du Saint Sacrement qu’ils sont insensibles aux douleurs de l’humanité.

  10. Je ne suis pas Charlie !

    Je trouve dramatique que des gens soient assassinés et toutes mes pensées vont aux familles endeuillées.
    Beaucoup de braves gens abusé, croient, que l’on a attaqué la liberté d’expression.
    La liberté d’expression de Charlie hebdo était une arme de guerre, une arme de décomposition de la société et de la famille !
    Nous ne devons en AUCUNS CAS bafouer, humilier, avilir, souiller la foi d’autrui et c’est ce que faisait Charlie Hebdo !

    Que nous aimions ou pas l’Islam ou les autres religions, nous nous devons de les respecter !
    La liberté d’expression est une fiction, il n’y a pas de liberté d’expression dans ce pays ! Nous avons une information à sens unique et tous ceux qui pourraient dire autres choses sont évacués !

    Cet événement, au-delà même de la tragédie laisse une profonde impression de malaise. Il y a dissonance profonde entre le mode opératoire de commando fortement aguerri, spécialisé du crime et en même temps l’amateurisme de ces 2 individus), qui sont visiblement des lampistes. (Carte d’identité restée dans la voiture). Le profil des tueurs désignés ne correspond pas au profil de véritables islamistes fanatiques pourtant tout semble se dérouler comme si il y avait eu une organisation et nous sommes en droits de nous demander :
    • Quels intérêts servent-ils ?
    • Qui les aurait armés ?
    • Qui les aurait formés ?
    • Qui les aurait poussés au crime ?
    • A qui bénéficient ces crimes ?

    Ce sont des questions fondamentales qui se posent !
    Mais ils ne parleront plus ! Dommage, l’état aurait pu en tirer des conclusions afin que cela ne se reproduise plus !

    A MEDITER : En France, on est censé traquer les jeunes gens qui partent faire le Djihad en Syrie après les avoir encouragés en désignant BACHAR comme la bête à abattre mais bizarrement les jeunes binationaux qui vont combattre dans l’armée d’israël à Gaza eux lorsqu’ils rentrent en France ne sont pas considéré comme des parias ou comme des traites à la nation ou comme des gens qui sont allés pratiquer une forme de Djiad… Comprenne qui pourra !

  11. Je suis indignée de s’attaquer a MONSEIGNEUR DI-FALCO.C’est un bon chrétien un bon EVEQUE un humanisme,doué d’une empathie surnaturelle.Faire sonner le glas,un geste qui nous fait sortir du climat de haine et de violence qui touche nos coeurs,nos consciences et surtout nous rassemblent.”AIMER DIEU ET SON PROCHAIN COMME SOI-MEME”MERCI MONSEIGNEUR et encore bon courage pour la suite encourageante.JE VOUS ADMIRE ARLETTE

  12. Bonjour
    “En bonne chrétienne” ces 3 dernières années, je suis allée à l’enterrement de, d’une part, ma belle mère qui m’a refusé sa porte pendant 30 ans, d’autre part, mon ex beau fils qui part ses comportements digne d’un “barbe bleue” m’a poussée à une longue année d’intenses et douloureuses prières à l’Archange Michael afin que ma fille soit libérée de ce jaloux patoloque.
    Monseigneur étant bien meilleur chrétien que moi, je comprends et approuve sont geste.
    Cordialement.

    1. En conclusion je voulais écrire “son geste”.
      Cordialement

  13. Quand Monseigneur Di Falco dit ” comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ” il le pense, cela se voit dans ses paroles et dans ses actes.
    Voyez-vous Thierry c’est la différence qu’il y a entre vous et lui.
    Vous n’aurez pas l’hypocrisie, soit, ayez au moins la compassion.
    Comme vous je suis blessée à chaque fois que l’on manque de respect à notre Dieu et Tout ce qui Le touche.
    Alors aujourd’hui je suis le suis par ce que vous dites d’un homme qui a donné sa vie à notre Seigneur, pour nous et pour vous aussi. ,
    Vous marquez votre manque de respect quand vous êcrivez “Di Falco” et c’est votre intention.
    Les journalistes de C H ont manqué de respect à notre Seigneur comme vous manquez de respect à “Monseigneur” Di Falco.
    Pardonnez comme nous vous pardonnons.

  14. Encore un bon chrétien qui gagnerait à relire l’Evangile!

  15. Ce ne sont pas des paroles de chrétien que celles de ce lecteur… Pour ma part, je n’oublie pas que le Christ nous a demandé d’aimer aussi nos ennemis ! Et, fidèle à la prière de l’ange de Fatima je prie “pour ceux qui ne croient pas, n’adorent pas, n’espèrent pas et n’aiment pas et je me dis que “maintenant” ces caricaturistes, journalistes, policiers, quel qu’ait été leur comportement vis à vis de la foi catholique, “savent qui est Dieu” et à quel point IL les aime ! Ne nous laissons pas aveugler par la haine ambiante et ne jugeons pas !!! NMP

  16. Ce ne sont pas des paroles de chrétien… Pour ma part, je n’oublie pas que le Christ nous a demandé d’aimer aussi nos ennemis ! Et, fidèle à la prière de l’ange de Fatima je prie “pour ceux qui ne croient pas, n’adorent pas, n’espèrent pas et n’aiment pas et je me dis que “maintenant” ces caricaturistes, journalistes, policiers, quel qu’ait été leur comportement vis à vis de la foi catholique, “savent qui est Dieu” et à quel point IL les aime ! Ne nous laissons pas aveugler par la haine ambiante et ne jugeons pas !!! NMP

  17. BONJOUR,

    Au nom de leur prétendue religion quelques individus tiennent en haleine la France entière

    Même si on ne partage pas tous les écrits du journal CHARLIE HEBDO rien ne peut justifier un tel massacre ! La liberté d’expression de la presse c’est un droit conquis depuis longtemps

    Si on rentre dans le “jeu” des islamistes intégristes on va droit à une guerre civile

    Je suis CHARLIE

    A bientôt et amitiés à toutes et tous

  18. Triste et choquée de lire de tels propos.
    Tous les cultes de France y compris les catholiques ont condamné ces crimes lâches et odieux.
    Monseigneur DI FALCO a fait sonner le glas comme dans beaucoup d Églises en France, c est un superbe hommage de l Église à ceux qui sont tombés et un témoignage très fort de la communauté Chrétienne pour que plus jamais cela ne se reproduise.
    La liberté d expression est un de nos biens le plus précieux et des hommes de toutes convictions sont morts de la manière la plus effroyable qui soit pour défendre cette liberté et la tolérance.
    Mon entier soutien à Monseigneur Di Falco

  19. Je comprends en partie votre indignation mais elle me paraît excessive : Charlie Hebdo, non seulement hyper-maçonnique mais aussi hyper-excrémentiel, était un infâme torchon méritant le mépris et de là la faillite qui le guettait (et l’a poussé aux surenchères provocatrices)…pas le massacre !
    Dites-vous que méritaient sans conteste le glas les victimes collatérales, parmi lesquelles l’humble agent d’entretien et les deux policiers (dont un musulman… en VTT ! et qui avait levé les bras avant d’être “achevé”).
    A ce propos, moi, je me permettrais de demander respectueusement à Monseigneur si l’assemblée des évêques de France ne pense pas à choisir un jour de la semaine pour faire sonner le glas dans toutes les églises du pays, à midi, et toute l’année aussi longtemps que dureront les persécutions:en l’honneur de tous les massacrés qui ont le tort de ne pas être des vedettes chéries de l’intelligentsia, ces anonymes chrétiens au premier chef mais aussi gens de bonne volonté que la barbarie frappe aussi bien en Orient qu’en Afrique et désormais ailleurs…

  20. Je ne suis pas Charlie non plus, mais PAIX à votre âme cher “bon chrétien”, ce n’est pas la haine qui vous fera grandir, ni rayonner de votre baptême d’Amour !
    “Etre fort, ce n’est pas attaquer : c’est tenir bon”- St Thomas d’Aquin

  21. Monseigneur Di Falco a fait sonner le glas pour des citoyens français, en mémoire d’un assassinat commis de sang froid, par des personnes qui n’ont pas encore compris que le véritable combat est à mener à l’intérieur de nous-mêmes.
    Vouloir faire la guerre au-dehors, c’est faire l’aveu d’une ignorance certaine de notre condition humaine et terrestre. La seule ligne de front que nous devrions connaître est celle de nos émotions négatives.

    Merci Monseigneur

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu