Bon bout d’an ! Le message de Noël 2018 de Mgr Xavier Malle

“Bon bout d’an”, ai-je appris que l’on dit ici dans les Hautes-Alpes !

Pourtant, pour les Haut-Alpins, comme pour les Français, la page 2018 se tourne avec inquiétude dans une crise sociale importante.

En cette veille de Noël, je voudrais porter à la crèche, dans la prière, beaucoup d’intentions, auprès de l’enfant Jésus, envoyé dans le monde pour apporter la paix de Dieu. Ces intentions de prière sont comme un zoom, partant de l’univers jusqu’aux Hautes-Alpes !

Une intention pour notre maison commune, la terre, qui souffre de pratiques qui la détériorent. Chacun petit à petit est invité à changer sa manière de vivre. Notre Église doit s’engager résolument dans un processus de certification appelé « Église Verte », à tous les niveaux : curie, Le Laus, les paroisses, toutes les associations.

Une intention pour notre terre où les habitants souffrent d’injustices et de conflits innombrables. Invoquons le Prince de la Paix, l’un des noms que donne la Bible à Jésus, pour notre terre. Déposons dans la crèche nos frères et soeurs Chrétiens persécutés dans le monde. Déposons aussi tous ceux qui pour de multiples raisons sont envoyés sur les routes de l’exil, et en particulier à ceux qui arrivent en France par nos montagnes. J’adresse un grand merci à tous ceux qui se dévouent pour ces frères et sœurs en humanité. Déposons enfin Madagascar, pays qui nous est cher par nos soeurs et maintenant nos pères de La Salette (joie de vous accueillir chers pères Jean-Guy et Bienvenue), mais aussi d’autres pays en grande difficulté, ainsi la République Démocratique du Congo en élection d’ici quelques jours.

Une intention pour le peuple de France, c’est à dire concrètement une prière pour nos dirigeants. Avec les évêques de France, j’ai appelé à écouter le peuple, au dialogue, mais aussi à renoncer à la violence. J’invite chacun de participer à la consultation nationale que le gouvernement entreprend, mais en restant vigilant. Car nous avons eu l’expérience d’une grande consultation, sur les questions de bioéthique dont ensuite le gouvernement semble ne tenir aucun compte, ainsi en promouvant la PMA sans père. Si ce projet de loi aboutit, il privera volontairement de père des enfants. Les conséquences seront dramatiques pour ces enfants et pour toute la société.

Une intention pour le peuple de la ruralité. Le monde paysan souffre ; nous avons vécu une belle journée de jubilé au Laus avec la Bergère Benoîte, une journée pour reprendre souffle. Le mouvement des gilets jaunes a mis en lumière que le monde rural souffre dans son ensemble. Les Hautes-Alpes sont un département essentiellement rural, or la France qui gagne semble être la France des métropoles et la France qui perd semble être celle de la ruralité et des petites villes. Où est la solidarité nationale ? Le mouvement actuel encourage l’Église dans la mission d’accompagnement de tous ceux qui sont dans le besoin, par nos paroisses et associations caritatives.

Une intention pour le peuple de la “classe moyenne”, qui gagne trop pour bénéficier des aides sociales et pas assez pour vivre correctement. La justice sociale doit être la matrice de l’économie.

Une intention pour beaucoup des haut-alpins qui vivent de la saison d’hiver. J’invite chacun à une trêve de Noël pour ne pénaliser nos stations.

Et enfin, l’intention de chacun de vous, de vos familles, de tous vos proches. Déposons en particulier nos malades et nos anciens.

Noël pour les Chrétiens est la fête de la naissance sur terre du Fils de Dieu. Il y a comme 3 venues, 3 naissances de Jésus. 

1) La venue il y a plus de 2000 ans à Bethléem en Judée : le Messie attendu a pris chaire. Cette naissance semble si courante, si simple. Mais elle prend toute sa puissance quand on se rend compte que l’Éternel est entré dans le temps, pour nous offrir le Salut.

2) La venue chaque jour : chaque seconde, Jésus vient dans nos âmes, introduit par la prière et les sacrements. A chaque messe, par les mains du prêtre, l’autel de notre église est une crèche. Cette venue de Jésus dans une âme est un chambardement aussi considérable que sa venue il y a deux mille ans. Les nouveaux convertis, ainsi parmi les adultes que j’ai confirmé pendant l’Avent, certains le disent fortement.

3) Et enfin la 3ème venue, à la fin des temps. Le prophète Jérémie l’annonçait déjà : « Voici venir des jours où j’accomplirai la promesse de bonheur que j’ai adressée à la maison d’Israël et à la maison de Juda. » C’est une promesse de bonheur ! « En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai naître chez David un Germe de justice, et il exercera dans le pays le droit et la justice. En ces jours-là, Juda sera délivré, Jérusalem habitera en sécurité, et voici le nom qu’on lui donnera : « Le-Seigneur-est-notre-justice. »

Frères et soeurs, confions toutes nos intentions, au Prince de la Paix, à celui qui est notre justice.

Bon bout d’an avec cette espérance !

Fraternellement en Christ, +Xavier Malle, évêque de Gap (+Embrun)

 

Cet article a 2 commentaires

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu