On dit que « la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin ».

Une messe d’action de grâces pour l’action de tous contre le COVID-19

Ce vieil et célèbre adage s’est littéralement réalisé samedi 13 juin 2020 car en effet, malgré la pluie, de nombreuses personnes ont participé à la messe en action de grâce qui a eu lieu en plein air devant l’oratoire Saint-Roch de Ventavon pour l’action de tous contre la pandémie du COVID-19 et ainsi remercier ce saint pour son action protectrice, comme la légende lui attribue de l’avoir fait de son vivant au XIVe siècle en stoppant une épidémie de peste aux portes de Ventavon.

Pour cette occasion très particulière et très symbolique, cette messe était présidée par Mgr Xavier Malle, évêque de Gap (+Embrun), et concélébrée par le Père Jean-Baptiste Tran, le curé du secteur paroissial.

Avant le début de la messe, il y a eu plusieurs prises de parole : d’abord un mot de bienvenue de Juan Moreno, le maire de Ventavon, suivi de nombreux remerciements adressés par Gérard Beynet, l’un de ses adjoints ; ensuite c’est Nicolas Piarry, le directeur développement à la SAB, société qui exploite la carrière proche de l’oratoire, qui a présenté l’historique du site du Beynon, sur lequel se trouve l’oratoire ainsi que la vie de saint Roch et sa légende ventavonnaise.

Vous pouvez télécharger sa présentation :

Pour finir, c’est Lionel Para, le directeur de la SAB et conseiller départemental, qui a présenté l’histoire « mouvementée » de cet oratoire.

Reconnaissance pour l’oratoire Saint-Roch de Ventavon

À noter qu’au cours de ces interventions, il y a eu trois remerciements unanimes et particulièrement appuyés : d’abord pour Louis Brachet, le sculpteur-écrivain de Ventavon, qui a réalisé et offert la croix sommitale de l’oratoire, qui en était dépourvu depuis son déplacement et sa reconstruction. Puis pour Nicolas Piarry et Fabrice Hubaud (ce dernier est chaudronnier et serrurier à la SAB) qui ont réalisé la maquette pour le premier et la réalisation de l’ouvrage lui-même pour le deuxième du très beau panneau pédagogique en acier thermolaqué (avec, dans sa partie basse, une magnifique esquisse de l’oratoire par découpe au plasma réalisée à partir d’une photo de l’oratoire dans les années 50 au milieu de la garrigue) qui a été offert et placé par la SAB au début du chemin d’accès à l’oratoire pour indiquer son emplacement et son histoire.

Au cours de cette messe Mgr Xavier Malle a rappelé et souligné tous les efforts remarquables et toutes les belles choses qui ont eu lieu pendant le confinement et en particulier tous les gestes de fraternité … mais également toutes les épreuves vécues.

Une très belle prière d’intercession adressée à St Roch, trouvée et transmise par le Père Pierre Fournier pour cette célébration, qui est tout à fait d’actualité concernant cet oratoire et qui a été écrite par le Père Bernard Xibaut, chancelier à l’archevêché de Strasbourg, a été lu en action de grâce après la communion.

À la fin de la messe, Mgr Xavier Malle a béni la nouvelle croix sommitale retrouvée de l’oratoire. Un grand merci à tous les organisateurs, les acteurs et les animateurs de cette cérémonie qui, malgré le mauvais temps, ont réussi à faire de cette messe un véritable moment de partage à la fois recueilli et fraternel. 

Vidéo de la célébration

Reportage vidéo par D’ICI TV

Hautes-Alpes : Signe de la fin de l’épidémie dans notre région, l'évêque a remercié Saint-Roch à l’Oratoire de Ventavon from ALTO Dici Radio on Vimeo.

Prière par l’intercession de saint Roch, du livre “Prières avec nos héros du quotidien”

Saint Roch, après ce temps d’épidémie et de malheur, voici que tu reviens à ma mémoire.

J’ai vu si souvent ta statue dans le fond des églises, surtout dans le sud de la France. Ma grand-mère m’a si souvent expliqué pourquoi on t’invoquait. Et elle me racontait que son propre père était membre de la “Confrérie de saint Roch”.

Pour tout te dire, ces vieilles histoires de peste me paraissaient totalement dépassées et je ne voyais vraiment pas à quoi pouvait encore servir ton intercession.

Tu me paraissais, au milieu des saints, comme un saint “dépassé”, un “has been”, ayant connu son heure de gloire, avant de sombrer dans l’inutilité.

Et maintenant que notre temps, qui se croyait au-dessus des épidémies et des pestes, s’en est trouvé frappé à son tour, je redécouvre ton actualité et la valeur de ton exemple: tu as soigné les pestiférés que tu rencontrais sur ton chemin de pèlerin, jusqu’à devenir pestiféré toi-même.

Et, une fois malade, tu as été rejeté par les tiens, ne trouvant plus grâce qu’aux yeux du petit chien qui t’apportait chaque jour un morceau de pain.

Ne mériterais-tu pas que l’on ouvre pour toi aussi les fenêtres et que l’on t’applaudisse longuement ? Ne faudrait-il pas que surgissent aujourd’hui des “saints Roch” modernes ? Je te confie en tout cas tous les soignants et tous les malades, toi qui as été successivement l’un et l’autre, soignant et malade ?

Saint Roch, prie Dieu pour eux ! Saint Roch, prie Dieu pour nous !

Père Bernard Xibaut, chancelier de l’archevêché de Strasbourg