Mgr Jean-Michel di Falco Léandri a été invité par le nouveau journal L’Opinion à répondre à une interview. Vous trouverez ci-dessous ses réponses aux questions posées.

Cet article a 18 commentaires

  1. Mas

    Il devient bien difficile de s’exprimer sur un sujet qui déchaîne, à juste titre, les passions.
    Si j’ai parfois du mal à comprendre les affirmations des uns et des autres, je veux croire que Dieu qui l’a créée, a bien un projet sur l’humanité. Au risque de paraître complètement « dépassée » je veux croire qu’Il sait ce qu’Il fait ! Demandons-lui donc très fort d’envoyer sur nous son Esprit !

  2. Siegel Bernard

    Monseigneur Jean-Michel di Falco a le droit et la liberté de s’exprimer comme il l’entend.
    Personnellement je pense que cette manifestation était nécessaire car cette loi est certe légale mais totalement injuste et derrière il y a l’idéologie du genre qui va nous surgir à la figure.
    Il me semble que le pape François nous invite à nous engager et à professer notre Foi !
    Moi je pose une question qu’aurait fait le Christ ?
    L’histoire nous montre que pour les causes justes il est nécessaire de résister !
    Voilà l’avis d’un baptisé !

    Je retiens la belle image des veilleurs

  3. M Françoise

    @rançoise qui a pris mon pseudo
    de tous les temps certaines personnes ont toujours été contre les avancées de la science et pourtant ! Si nous les avions écouté nous en serions encore au moyen âge ! je ne vois pas en quoi cette loi vous gêne tant ? elle ne vous enlève rien ! bon sang réfléchissez un peu ! quant à la gpa et pma pas beaucoup d’homos vont la demander, vous le savez très bien !

  4. Françoise

    Bien d’accord que , ce qui se profile (GPA et PMA) est bien plus grave. Cela dit, cette loi, même votée est à combattre car elle est la porte ouverte justement à ce bien plus grave !
    A mon homonyme : non, ceux qui sont contre cette loi, ne bafouent pas la République, parce que dans les faits, ceux qui l’ont votée, ne représentent absolument plus la majorité du peuple aujourd’hui et c’est le problème, et non, les français ne sont pas des girouettes. Sur un tel sujet touchant les fondements de notre société, la question aurait dû être posée directement au peuple, c’est clair ! Et contrairement à ce que vous dites, la majorité des contre, des manifestants, ne sont absolument pas haineux envers les homosexuels, ce qu’ils refusent, c’est justement cette porte ouverte à bien pire !

  5. SCHERRER PATRICK

    Merci à Madame Castagno pour cet exposé. c’est une réaction chrétienne. Le pape François affirme qu’il préfère des chrétiens “cabossés” que des chrétiens mous ou mondains ! ( fonctionnaires)
    Sur le fond il faut s’avouer entre nous que la France va mal parceque l’Eglise de France va mal ! Jésus attend que ses prêtres se cabossent un peu plus pour Lui !

  6. Françoise

    Bravo et merci Monseigneur, un peu de tolérance dans notre pays ne nuit à personne comme le mariage pour tous. Je suis Catholique mais non pratiquante et je suis beaucoup plus tolérante que les grenouilles de bénitier. Le vrai Catholicisme est dans le coeur des personnes !
    Ceux qui sont contre cette loi bafouent la République, la Tolérance et l’Eglise, Dieu n’a t-il pas dit aimez-vous les uns les autres ?
    Laissons les gens haineux face à eux même avec leurs petites idées.

  7. CASTAGNO Françoise

    Monseigneur di Falco,

    En tant qu’épouse de diacre, je tiens à vous dire mon profond désaccord avec ce que vous exprimez dans cet article, car si l’on s’en tient à la peur d’une quelconque récupération politique, les chrétiens trouveront toujours des excuses pour se “défiler”…

    En tant que parents et grands-parents, nous ne pouvons que dire “non” – comme beaucoup de familles de votre diocèse – à cette loi inique et tenons à le faire savoir en manifestant aux côtés de la Manif pour Tous… et d’autant plus que cette loi a été votée et adoptée…

    En effet, tout choix chrétien pris en conscience, a une répercussion politique inévitable et c’est tant mieux ! Avec la Manif pour Tous qui représente aujourd’hui plus d’un million d’hommes et de femmes de bonne volonté, nous sommes effectivement entrés en résistance contre ce gouvernement qui méprise les familles et persiste à les ignorer !!! Nous soutiendrons donc “politiquement” en tant que chrétiens, ceux qui se déclareront hostiles à la loi Taubira. Au nom de la Vérité, de la défense de nos familles, de tous les enfants et petits-enfants à qui on veut faire “avaler” l’idéologie du Gender… dès la maternelle !!! Faudrait-il en attendre davantage pour réagir ?…

    Même si, comme vous le dites, il y a des risques de récupération politique, nous devons prendre ce risque pour défendre la valeur sacrée et inaliénable de la Famille, à laquelle aucun gouvernement n’a le droit de toucher !!! Les évêques l’ont bien compris qui nous encouragent à manifester, comme à Paris Mgr Vingt-Trois, à St Etienne Mgr Lebrun ou à Lyon Mgr Barbarin, pour ne citer qu’eux… Et nous les en remercions, car nous attendons aujourd’hui de l’Eglise – sur un sujet aussi grave – une parole forte et non la compromission, comme l’a démontré la Pologne dans les années 80.

    Aussi, sommes-nous d’autant plus navrés que votre position n’est pas celle que nous aurions souhaité de votre part.

    Respectueusement,
    Mme F. Castagno (mère de 5 enfants et gd’mère)

  8. Camelia

    Vous ne manifestez pas dans l’intérêt de l’enfant, mais parce que “les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux…” Rien ne changera dans votre vie, cette loi ne vous enlèvera aucun de vos droits. Justement, elle ouvrira des droits à des enfants qui en sont privés. Insurgez-vous plutôt contre la pédophilie, si vous voulez manifester “dans l’intérêt de l’enfant et de la famille…”

  9. Monique Mayné - Embrun

    J’approuve l’ensemble des commentaires ci-dessous.
    J’ajouterai simplement que si cette manifestation ne devait avoir qu’un seul intérêt, ce serait celui de faire savoir à l’ensemble de la classe politique, malgré la propagande, les manipulations, les intimidations, les violences orchestrées, les tentatives de récupération politique, etc.,
    – que les citoyens quelle que soit leur orientation politique, religieuse… ne sont pas des marionnettes qu’elle peut manipuler à sa guise,
    – que toute loi comme celle-ci qui touche aux valeurs et structures de la société et dont toutes les implications n’apparaissent pas encore clairement doit faire l’objet d’un large débat national, réunir le plus large consensus possible et non pas être préparée, votée et promulguée dans la précipitation par une classe politique qui ne représente qu’une partie des citoyens,
    – qu’une mauvaise loi, bien que votée et promulguée, reste une mauvaise loi,
    – que toute loi humaine peut être abrogée, amendée, reformulée.
    En tant que chrétiens, nous ne devons être ni tièdes, ni intimidés, ni résignés, ni tristes, mais faire entendre notre voix sans crainte et avec détermination dans la paix, la joie, la liberté et le respect de tous comme Jésus nous en a donné l’exemple.

  10. CASABIANCA Dominique

    Avant de rédiger un commentaire, j’ai pris le temps de lire et relire le contenu de l’interview que votre Excellence a accordée au journal l’Opinion.
    Je suis dubitatif quant à votre prise de position pour le moins surprenante. L’évêque catholique que vous êtes n’a-t-il pas le devoir de défendre bec et ongle la loi de Dieu et d’encourager les fidèles à manifester leur écoeurement face à des décisions contraires à la loi de Dieu?
    Complaisamment, vous semblez considérer que cette loi imposée par la violence au peuple de France, ne sera pas suivie d’autres lois plus abominables encore.
    Souvenez-vous Monseigneur de vos origines corses car en Corse la famille est sacrée.
    In Xto.

  11. Michel

    Avec la lecture de cet interview de Monseigneur Di Falco, je me rend compte que finalement, ce n’est pas seulement avec nos gouvernants, et le système en général, que la fracture avec le peuple est criante …mais aussi avec notre évêque qui , sur cette question là de “la rupture civilisationnelle” (Dixit Taubira), se positionne pour le soutien au système du mensonge qui impose une loi qui viole nos consciences.
    Mais, j’ai davantage confiance dans la possibilité que notre évêque puisse se réveiller, ouvrir les yeux, s’apercevoir combien cette loi est un crime contre les enfants qui seront issus de ce système.
    Imaginez, imaginez dans peu de temps que vous croisiez une “famille” avec un enfant uniquement élevé par deux hommes, sans mère à ses côtés… en tant que mère, j’ai le coeur brisé d’avance pour cet enfant et l’esprit révolté qu’on ait pu lui imposer cette fabrication-là !

  12. soludoki

    Contrairement à ce qu’affirme Jean-Michel di Falco Léandri , la torsion du mot égalité de son sens initial “égalité de Droit” qu’il avait dans la déclaration des droits de l’Homme et du citoyen en un sens qui devient indiscernabilité, ou de totale identité conduisant donc à des individus tous interchangeables ne peut aboutir qu’à des problèmes considérables pour notre espèce !
    .
    https://www.facebook.com/notes/claude-sponem/trois-humanit%C3%A9s-en-cohabitation-ou-en-rivalit%C3%A9-/4917180600636
    .

  13. soludoki

    Je suis prof de physique, athée, attaché évidemment à la laïcité, je n’ai jamais reçu d’éducation religieuse, aucune heure de caté, aucune messe, mes enfants ne sont pas baptisés .
    .
    .
    Pourtant je suis absolument contre cette loi, non parce qu’elle s’oppose à la Loi d’un Dieu quelconque, mais parce qu’elle s’oppose aux Lois qui confèrent sa structure à ce Monde (les lois, on ne peut plus objectives, que la science essaie de découvrir , celles de la Physique, de la chimie, qui gouvernent celles de la biochimie, de la biologie , de la Vie et son évolution).
    .
    Clairement elle sera suivie de conséquences extrêmement graves sur notre civilisation et sur notre espèce !
    .
    De nombreux athées, de gauche, de droite, et de nombreuses personnes homosexuelles sont comme moi , et si le mouvement de la Manif pour tous recèle de nombreux catholiques ils n’y sont pas ou guère plus nombreux que dans l’ensemble de la société :
    .
    https://www.facebook.com/notes/claude-sponem/dieu-ou-limites-impos%C3%A9es-par-le-r%C3%A9el-les-cons%C3%A9quences-en-sont-les-m%C3%AAmes-/4948352139905
    .

  14. Fanette HANNE

    Monseigneur,

    faut-il déduire de vos propos que la loi civile est supérieure à la loi morale ? A partir du moment où une loi est votée, la contestation n’est-elle plus de mise ? Cette loi, concernant le mariage et l’adoption plénière ouverte aux personnes de même sexe, est déjà, en elle-même, injuste et perverse. Je ne pense pas qu’il faille attendre d’aller encore plus loin (avec la PMA et la GPA) pour réagir, dans la non-violence mais avec détermination. N’ayons pas peur de notre ombre ! La violence n’est pas de notre fait.

    Je vous remercie, et vous assure de ma prière filiale.

  15. Peter Henri

    Je crois au contraire Monseigneur, qu’il faut manifester, repousser le cri d’Antigone face à Créon. Cette loi est illégitime, nous u avons le cas classique d’un conflit entre légalité de cette loi arrachée par des manouvres retorses et la légitimité de protéger la famille que comprennent d’instinct encore tous ceux qui nous été formatés. Cette loi qui défie les « lois non écrites « …
    Souvenez vous de le ‘Rose Blanche ‘ , mouvement chrétien dénonçant l’illégitimité du pouvoir, et de son combat contre le nihilisme en 1943. En Allemagne.
    Pour le moment nous risquons l’interdiction et la guillotine médiatique.- non la décapitation,
    Un chrétien doit prendre des risques face à de tels enjeux, non d’être violent, mais de subir la violence, de lma dénoncer !!! et éventuellement d’en protéger ses proches, ses enfants , non de réaffirmer ou conforter une légitimité qui est morte.
    Ne croyez vous pas ?
    Filial dévouement

  16. Marie José Grimaldi

    Je partage votre opinion, Monseigneur, Je vois pas l’intérêt de cette manifestation pour une loi déjà votée! Nous devrions garder nos forces, notre liberté pour ces lois sur la famille qui hélas se profilent à l’horizon ! .

Les commentaires sont fermés.