Onze personnalités du spectacle s’engagent pour l’Église dans les Hautes-Alpes

À la question « c’est quoi votre prochain projet ? », posée en décembre dernier à Mgr Jean-Michel di Falco Léandri dans l’émission VIP de la chaîne KTO, l’évêque de Gap et d’Embrun avait répondu : « Je vous réserve une petite surprise au moment de la future campagne du Denier de l’Église du diocèse de Gap et d’Embrun… »

Cette « petite surprise » a été dévoilée ce mardi 10 février 2015 dans les locaux à Gap de la nouvelle Maison diocésaine.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun, Damien Bredif, directeur des affaires économiques et sociales du diocèse, et Konrad Zamojski, responsable du service des ressources financières, ont répondu aux questions relatives au Denier de l’Église et au financement du diocèse.

Présentation de la campagne par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri :

Chers amis,

Cette année, pour accompagner la campagne du Denier de l’Église, j’ai demandé à quelques personnes connues du grand public de s’engager personnellement en figurant sur une affiche et en proposant un slogan.

Vous voyez sur les affiches ceux qui ont répondu positivement.

« Donner, c’est enrichir son cœur » nous dit Gérard Lenorman. « Donner, c’est ce qui nous sauve » renchérit Roland Giraud.

Chacune dans son style, onze figures du spectacle, croyantes ou non, pratiquantes ou non, ont le courage d’exprimer leur sympathie pour notre Église.

L’Église dans les Hautes-Alpes se veut une maison ouverte à tous. Elle témoigne de l’amour de Dieu pour chaque homme, chaque femme. Soyons fiers d’appartenir à cette grande famille et montrons lui notre attachement en la soutenant comme ces onze personnalités la soutiennent ! « Donnez avant qu’il ne soit trop tard » nous prévient Francis Huster, car « jamais Marie et son fils Jésus n’ont eu autant besoin de vous pour sauver leur maison ! » ajoute Hugues Aufray.

Oui, catholiques ou non, pratiquants ou non, mettons le don au cœur de nos vies ! « Écoute ce que ton cœur te souffle », comme nous y invite Yves Duteil. C’est vrai, ça peut être difficile : « le peu que tu donnes aux autres c’est toujours beaucoup de toi », rappelle Didier Barbelivien. Mais au final tout le monde est gagnant, car« donner, c’est recevoir beaucoup plus » dit Robert Hossein, et « chaque fois que j’ai donné, Dieu me l’a rendu !!!… » confesse Jean-Marie Bigard !

Ah ! si tout le monde pouvait prendre conscience du besoin que nous avons les uns des autres et reconnaître comme Jean Piat : « Nous avons besoin de l’Église… elle aussi a besoin de nous ! » Oui, nous avons bien besoin de vous tous pour mieux remplir notre mission, qui est « que la paix soit sur le monde » et dans les cœurs, selon le souhait de Mireille Mathieu et de nous tous…

Je ne doute pas de votre soutien précieux. Comme Arielle Dombasle je sais que « la foi, l’espérance et la charité » restent « les trois plus belles vertus de mon Église » et de chacun de vous ! Alors d’avance merci, au nom des prêtres, en activité ou à la retraite, et des salariés laïcs de nos paroisses.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri
Évêque de Gap et d’Embrun


Jean-Marie Bigard

Hugues Aufray

Mireille Mathieu

Didier Barbelivien

Arielle Dombasle

Yves Duteil

Roland Giraud

Francis Huster

Gérard Lenorman

Robert Hossein

Jean Piat

Ils nous invient à soutenir l’Église


Le Denier…

Qu’est-ce que le Denier et à quoi sert-il ?

  • Le diocèse de Gap et d’Embrun ne reçoit aucune subvention, ni de l’État, ni des collectivités, ni du Vatican.
  • Le diocèse compte 48 prêtres an activité ou à la retraite, 35 salariés laïcs et 3 séminaristes.
  • Le traitement mensuel d’un prêtre est d’environ 1 100 €.
  • Le Denier finance la rémunération des prêtres, des salariés, les services diocésains comme la pastorale des jeunes, l’immobilier au service de l’Église, etc.
  • Le Denier de l’Église est indispensable au fonctionnement et à la vie du diocèse. Il représente 1/3 des ressources du diocèse.
  • L’argent provenant des concerts et des CD du groupe « Les Prêtres » va entièrement à des œuvres caritatives.
  • Le donateur imposable peut bénéficier d’une réduction égale à 66 % du montant du don dans la limite de 20 % de son revenu imposable.

La campagne 2015 ?

Une campagne d’affichage

  • Début de la campagne d’affichage le 17 février 2015 pour une durée de deux semaines, avec :
  • 45 abribus à Gap
  • 13 panneaux d’affichage à la sortie de la ville
  • 16 bus du transport gapençais avec des affiches sur les vitres arrières

Un site internet

  • Le site www.jycontribue.fr est exclusivement dédié à cette campagne et conçu de manière à percevoir des dons en ligne.

Cet article a 5 commentaires

  1. vous êtes formidable………..
    vous m’impressionnez par votre calme et vous respectez la personne qui est en face et vous appelez à une réponse.de sa part, une “star” ou pas
    j’aime prié avec vous, que ce soit au Zénith
    ou dans vos écrits, vos interviews
    vous appelez au dialogue avec notre Père, Dieu……….

  2. MONSEIGNEUR j’ai été élevée chez les soeurs.Je connais l EGLISE et les pretres et je sais que l’Etat ne donne pas de subvention.Il y avait toujours le denier du culte en fin d année.En argent ou chacun apportait sa contribution.Les agriculteurs ou fermiers donnaient les produits récoltés.Une petite remarque pour tous les chrétiens.AMITIES ARLETTE

  3. Il est bien et bon de rappeler à quoi et à qui sert le don au Denier de l’Eglise, car beaucoup de gens disent ou pensent que les Prêtres sont rémunérés par des subventions qui viendraient de la mairie ou de l’Etat. Voila qui est bien clair à présent. Merci pour toutes ces précisions. N’ayons pas peur de donner à ceux qui donnent beaucoup !

  4. Ces affiches sont très belles.
    Je trouve extraordinaire que des Artistes, quelle que soit leur confession, se soient engagés pour notre Église. Leurs messages très forts ne peuvent que nous inciter à participer.
    Monseigneur, vous aviez une petite surprise, mais une belle et grande idée pour le denier de l’Eglise.

  5. Monseigneur di Falco, quelle belle idée vous avez eue là. Il sera certainement salutaire pour plusieurs ce témoignage par des artistes aimés des Français. Dieu vous bénisse. Fraternellement. Patric Chenaux.
    Ps. Je suis en train de lire “Le livre noir de la condition des chrétiens dans le monde.” Un livre vraiment important. Merci.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu