You are currently viewing Vendredi 25 mars Le pape consacrera la Russie et l’Ukraine au Coeur Immaculé de Marie – A vivre à la cathédrale de Gap avec Mgr Xavier Malle et au Laus

La consécration aura lieu le vendredi 25 mars pendant la célébration de la pénitence que le Pape François présidera à 17 heures dans la basilique Saint-Pierre. Le même acte, le même jour, sera accompli à Fatima par le cardinal Krajewski, aumônier pontifical, en tant qu’envoyé du Pape, et dans tous les diocèses du monde.

Le diocèse de Gap s’y associera à la Cathédrale de Gap et au Sanctuaire Notre-Dame du Laus, où respectivement Mgr Xavier Malle et le père Ludovic Frère, recteur prononceront cette consécration en union avec le Saint Père.

A la Cathédrale de Gap, cela se déroulera au cours des vêpres à 17h. Après la lecture de la parole de Dieu, le texte de consécration sera proclamé. Une antienne à la Vierge Marie clôturera la célébration., qui se poursuivra par un temps d’adoration en réparation. 

A la Basilique de Notre-Dame du Laus, cela se déroulera au cours d’une: célébration de la Parole, à 17h, qui comportera un chant, un texte de la Parole de Dieu, un commentaire expliquant le sens de la démarche de consécration, la lecture du texte de la consécration, une dizaine de chapelet. Puis à 17h15 : exposition du Saint-Sacrement, avec prière devant le Seigneur pour inviter à vivre cette heure d’adoration en pénitence. Au cours de l’heure d’adoration, il y aura des temps de silence, des chants, des textes de la Parole de Dieu et des manuscrits du Laus.

_______

Texte de la consécration et lettre du Pape François aux évêques

Le sens de cette consécration

C’est le vendredi 25 mars, que le Pape François consacrera la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie. C’est ce qu’a annoncé le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni. Le jour de la fête de l’Annonciation du Seigneur a été choisi pour cette consécration.

Lors de l’apparition du 13 juillet 1917 à Fatima, la Vierge avait demandé la consécration de la Russie à son cœur immaculé, déclarant que si cette demande n’était pas accordée, la Russie répandrait «ses erreurs dans le monde entier, favorisant les guerres et la persécution de l’Église»«Les bons, avait-elle ajouté, seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites». Après les apparitions de Fatima, il y a eu divers actes de consécration au Cœur Immaculé de Marie : Pie XII, le 31 octobre 1942, consacra le monde entier et, le 7 juillet 1952, consacra les peuples de Russie au Cœur Immaculé de Marie dans la lettre apostolique Sacro vergente anno :

“De même qu’il y a quelques années, nous avons consacré le monde entier au Cœur Immaculé de la Vierge Mère de Dieu, nous consacrons aujourd’hui, de manière toute particulière, tous les peuples de Russie à ce même Cœur Immaculé.”

Le 21 novembre 1964, Paul VI a renouvelé la consécration de la Russie au Cœur Immaculé en présence des Pères du Concile Vatican II. Le Pape Jean-Paul II a composé une prière pour ce qu’il a appelé un «acte de consécration» qui devait être célébré dans la basilique Sainte-Marie-Majeure le 7 juin 1981, en la solennité de la Pentecôte. Voici le texte :

«O Mère des hommes et des peuples, Tu connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, Tu as un sentiment maternel pour toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde, accueille notre cri adressé dans l’Esprit Saint directement à Ton cœur et embrasse avec l’amour de la Mère et de la Servante du Seigneur ceux qui attendent le plus cette étreinte, et avec ceux dont Tu attends la confiance de façon particulière. Prends sous Ta protection maternelle toute la famille humaine, que nous Te confions, ô Mère, avec un amour affectueux. Que le temps de la paix et de la liberté, le temps de la vérité, de la justice et de l’espoir s’approche pour tous.»

Jean-Paul II et la consécration de 1984

Ensuite, pour répondre plus complètement aux demandes de la Vierge, il a voulu expliciter au cours de l’Année Sainte de la Rédemption l’acte de mandatement du 7 juin 1981, répété à Fatima le 13 mai 1982. En mémoire du Fiat prononcé par Marie au moment de l’Annonciation, le 25 mars 1984, place Saint-Pierre, en union spirituelle avec tous les évêques du monde, préalablement «convoqués», Jean-Paul II a confié tous les peuples au Cœur Immaculé de Marie :

«C’est pourquoi, ô Mère des hommes et des peuples, Toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, Toi qui ressens de façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres, qui secouent le monde contemporain, accueille notre cri que, poussés par l’Esprit Saint, nous adressons directement à Ton Cœur : embrasse avec l’amour d’une Mère et d’une Servante du Seigneur, ce monde humain qui est le nôtre et que nous Te confions et consacrons, pleins de sollicitude pour le destin terrestre et éternel des hommes et des peuples. De manière spéciale, nous te confions et te consacrons les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration.»

En juin 2000, le Saint-Siège a révélé la troisième partie du secret de Fatima et l’archevêque de l’époque, Mgr Tarcisio Bertone, secrétaire de la congrégation pour la Doctrine de la Foi, a rappelé que sœur Lucie, dans une lettre de 1989, avait personnellement confirmé que cet acte de consécration solennel et universel correspondait à ce que voulait la Vierge : «Oui, cela a été fait, écrivait la voyante, comme l’avait demandé la Vierge, le 25 mars 1984».