Pape François. Audience du mercredi. « Marie est image et modèle de l’Église. »
  • Post published:24 octobre 2013


PAPE FRANÇOIS

AUDIENCE GÉNÉRALE

Place Saint-Pierre
Mercredi 23 octobre 
2013

 

Résumé en français de la catéchèse du pape François.

 

Marie est image et modèle de l’Église. Elle est un modèle de foi car elle a toujours vécu immergée dans le Mystère de Jésus, elle a été son premier et son plus parfait disciple. Du « oui » de l’Annonciation, où sa foi reçoit une lumière nouvelle, jusqu’à l’heure de la croix, Marie a toujours vécu dans une relation profonde avec son Fils, même dans les événements les plus ordinaires de la vie. Marie est un modèle de charité. De même qu’elle porta à Élisabeth et à Zacharie la joie de la présence de Jésus, Marie nous donne son Fils, et avec lui son amour, sa paix sa joie. Il en est ainsi de l’Église qui annonce l’Évangile et porte aux hommes la charité du Christ. Enfin, Marie est modèle d’union au Christ, union qui culmine au Calvaire. C’est l’obéissance à la volonté du Père, telle que l’a vécue Marie, qui donne la victoire sur le mal et sur la mort.

* * *

Je salue cordialement les pèlerins francophones, particulièrement le pèlerinage du diocèse d’Angoulême, avec son évêque Mgr Dagens, ainsi que les paroisses et les jeunes venus de France, de Suisse et de Belgique. Frères et sœurs, comme Marie, soyons toujours unis à Jésus, dans les joies comme dans les peines, et ayons à cœur de communiquer son amour et sa joie tout autour de nous.  Bon pèlerinage.

Cet article a 1 commentaire

  1. Salvadoir

    Bonjour

    Le texte du Je vous salue Marie (de l’Ave Maria) :
    Plus exactement le « Nous te saluons Marie » qui est la forme primitive.
    Déjà au Ve siècle, les liturgies grecques commencèrent à saluer la Sainte Vierge dans les termes de l’archange Gabriel et de Sainte Élisabeth, tels que le rapporte l’Évangile de saint Luc.
    .
    L’Ave Maria introduit au VIIe siècle par Saint Ildefonse, (né vers 607 – archevêque en 657 ; mort le 23 janvier 667) dans la liturgie wisigothique. Il fallut attendre le témoignage de saint Pierre Damien (né en 1007 à Ravenne – mort le 23 février 1072 à Faenza) que le Je vous salue Marie devient une prière populaire dans le reste de l’Europe, et au cours du XIIIe siècle, elle devint d’un usage général.
    .
    À ce sujet, les évêques du Xe concile de Tolède en 656, présidé par Eugène, évêque de Tolède (Eugenius episcopus Toletanus – né ? – évêque en 646 – mort en 657) prirent deux décisions importantes (référence : MANSI, XI, 334) :
    – ils interdirent la fête du 25 mars, parce qu’il leur semblait inacceptable de commémorer le mystère de l’Incarnation du Verbe en plein carême.
    – ils unifièrent la date de la fête de la Vierge en la fixant au 18 décembre, huit jours avant Noël : une unique fête de la Vierge, à une date unique, mais une fête célébrée avec une grande solennité.
    actuellement le 08 décembre
    .
    et le 25 mars : Solennité de l’Annonciation du Seigneur à Marie
    est autorisé, voir ce que j’ai noté dans l’article le stage d’icônes à l’abbaye bénédictine Notre-Dame de Miséricorde, à Rosans,
    que ce qui pouvait être interdit à une époque, peut être autorisé des siècles après
    et inversement que ce qui était autorisé à une époque, peut être interdit des siècles après
    .
    bon dimanche

Les commentaires sont fermés.