PAPE FRANÇOIS

AUDIENCE GÉNÉRALE

Place Saint-Pierre
Mercredi 3 avril
2013

Résumé en français de la catéchèse du pape François.

 

Chers frères et sœurs, aujourd’hui nous reprenons les catéchèses de l’Année de la foi. Dans le Credo nous disons : « Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures ». C’est la Résurrection qui nous ouvre à l’espérance, parce qu’elle ouvre notre vie et la vie du monde à l’avenir éternel de Dieu, au vrai bonheur, à la certitude que le mal, le péché, la mort peuvent être vaincus. Avoir foi dans le Christ Ressuscité veut dire vivre avec confiance les réalités quotidiennes, les affronter avec courage. La résurrection du Christ est notre force ! Et nous voyons que les premiers témoins de cet événement furent les femmes. Elles croient et aussitôt elles transmettent ce message, elles ne le gardent pas pour elles. La joie de savoir Jésus vivant, l’espérance qui remplit le cœur, ne peuvent se contenir. Ne gardons pas pour nous la joie d’être chrétiens ! Ayons le courage de « sortir » pour porter cette lumière partout dans notre vie. Dieu ne choisit pas ses témoins selon des critères humains. Pour lui c’est le cœur qui compte. Il est important de savoir que Dieu nous aime, de savoir lire les signes de son amour dans notre vie et de ne pas avoir peur de l’aimer. Il y a des signes par lesquels le ressuscité se fait reconnaitre: l’Écriture, l’Eucharistie et les autres sacrements, ainsi que la charité ; ces signes alimentent notre foi.

* * *

Je suis heureux de vous saluer chers amis francophones, particulièrement les jeunes venus de France, de Suisse, de Belgique, ainsi que les jeunes du Liban qui ont préparé les méditations de la Via Crucis. Laissez-vous illuminer par la résurrection du Christ et transformer par sa force pour porter au monde des signes de sa vie ! Bonne semaine pascale à tous !

Cet article a 2 commentaires

  1. Mas

    Bravo à Marie José pour sa boutade !
    C’est pourtant vrai : je suis toujours agréablement surprise par la belle place que Jésus donne aux femmes ! Il n’était pas « matcho » ! Je ne suis pas particulièrement féministe, je veux bien rester « à ma place » mais quand même, je trouve ça réconfortant et je crois bien que ça joue un peu dans l’Amour que j’ai pour Lui !
    Merci à notre pape de mettre en évidence cette réalité !

  2. Grimaldi Marie José

    ” La femme est l’avenir de l’homme”

Les commentaires sont fermés.