Le parc du centre diocésain : « Un lieu ouvert, un lieu d’accueil »
 

Jeudi 24 novembre, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri a inauguré le parc du centre diocésain en présence de plus de 300 personnes qui ont bravé le risque de pluie.

 

Il a dévoilé une sculpture du Christ ressuscité, expliquant avoir reçu dans son courrier la lettre d’une artiste demandant si cette sculpture pouvait intéresser le diocèse.

 

« Après avoir réfléchi, a-t-il dit, le groupe Les Prêtres a accepté de financer cette sculpture pour qu’elle puisse trouver sa place dans ce parc. Elle correspond au sens que nous voulions donner à ce lieu, un lieu ouvert, un lieu d’accueil. »

 

Quant à Roger Didier, il a bien fait sourire quand il a dit qu’ « il n’y a rien de plus agréable pour un maire que de venir à côté d’un évêque inaugurer un bien, une belle réalisation comme celle-là sans qu’il ait eu à la financer. »

 

Ou bien encore : « Les Gapençais se sont déjà un petit peu approprier cet espace, puisque nombreux sont ceux qui me disent : “Mais, Monsieur le maire, c’est très agréable ce que vous avez fait.” Alors comme je suis quelqu’un d’honnête, je leur dit : “C’est plutôt Monseigneur qu’il faut remercier.” »

 

Enfin, considérant qu’il ne serait pas plus mal que le pape tarde à nommer un successeur en raison de tout ce qu’il restait à faire, Roger Didier a évoqué les futurs travaux pour le parvis de la cathédrale.

 

Matthieu Doligez, directeur des services du cabinet du préfet, a lui aussi remercié, soulignant les raisons pour lesquelles l’État, laïc, peut se trouver présent. « La première parce que ce lieu se veut ouvert au public. […] La seconde parce que la République garantit un libre exercice des cultes. »

 

La sculpture de Guillette de Williencourt une fois dévoilée, ce fut ensuite l’inauguration de la promenade René Tholozan.

 

Wiktor Zamojski, directeur de cabinet de l’évêque, a lu le mot préparé par Chantal, l’épouse de René, décédé en juin de cette année alors que les travaux du parc étaient en cours.

 

« René a vécu ses cinq années de retraite, pleinement, heureux de vivre, d’apporter sa disponibilité, ses ambitions, ses compétences, son envie d’avancer, sa passion de découvrir et de développer des projets, tel le patrimoine diocésain et ce beau projet de rénovation du domaine du Saint-Cœur, au centre de Gap.
Combien il a pu apprécier les personnes qui l’ont entouré, qui l’ont aidé par leur connaissances et leurs amitiés ; je pense bien sûr à toute à toute l’équipe des entreprises qui ont œuvré et accompli ce beau chef d’œuvre.
« Ce sont mes amis, me disait-il, le diocèse est devenu ma maison. Je m’y sens bien, je crois et je veux que les nouveaux projets aboutissent. »
Aujourd’hui, je suis profondément émue et touchée par l’hommage qui lui est rendu.
Je remercie Mgr Jean-Michel di Falco Léandri de ce geste symbolique. Merci à vous tous aussi d’être là.
Je suis fière et heureuse de me promener le long de ce beau parc.
René est toujours près de moi et parmi vous. »

 

Un temps de partage autour d’un buffet et d’un vin chaud.

 

 

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri coupe le ruban du passage donnant accès au parc
En direction de la statue
Discours devant la statue
Dévoilement de la plaque “Promenade René Tholozan”
Vin chaud après l’inauguration
La statue du Christ ressuscité dans son écrin
Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, M. et Mme de Williencourt

Le Centre diocésain, son parc, sa promenade

 



Cet article a 2 commentaires

  1. Superbe endroit, Monseigneur, et ce Christ est magnifique !

  2. Monseigneur,
    Merci, pour ce beau geste et toutes ces inaugurations grandioses!. Ce parc et ce lieu d’accueil pour les Gapençais, grâce à votre grand cœur.
    Jusqu’au terme de votre fonction, vous nous étonnerez par votre générosité, votre savoir-faire, vos idées de génie!.
    Avec l’Avent,” Notre âme attend le Seigneur, qu’il soit la joie de notre cœur”.

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu