Depuis l’annonce du confinement, le 15 mars, les messes en public ne sont plus célébrées en présence des fidèles. Malgré tout, l’Église ne vous abandonne pas, votre curé célèbre quotidiennement seul la messe aux intentions de ses paroissiens et prie pour vous. Les obsèques sont assurées, même si l’assistance est réduite à la plus proche famille. Le diocèse vous accompagne aussi grâce à son site et certaines paroisses vous propose des contenus numériques pour vous soutenir spirituellement et moralement en ces temps difficiles.

Mais les quêtes ne sont plus versées. Or, il s’agit de l’une des plus grandes ressources des paroisses et du diocèse.

La perte estimée pour le diocèse sur deux mois, mars et avril, si on compare à l’an passé, est de 100 000 euros.

C’est énorme, pour notre diocèse déjà en difficultés financières. Il nous a fallu prendre des mesures d’économies importantes, comme le chômage technique pour certains employés du Diocèse ou l’annulation de certaines actions pastorales.

De son côté, l’Association Notre-Dame du Laus qui gère l’hôtellerie, le magasin, le restaurant et le bar, a du tout fermer. Là aussi la plupart du personnel est en chômage technique. Tout le chauffage a été éteint, ainsi les prêtres qui étaient répartis dans différents bâtiments ont été regroupés pour diminuer ces frais. La nourriture qui restait en stock au moment de la fermeture a été vendue aux pèlerins qui étaient encore présent, et rien n’a été jeté.

Vous pouvez continuer à aider en faisant un don en ligne grâce au formulaire ci-dessous, ou en téléchargeant l’application La quête.

Merci à chacun de ce que vous pourrez faire, suivant l’état prévisible de vos revenus à l’issue de cette grave crise sanitaire qui se transforme en crise économique. Chacun donne ce qu’il peut donner en conscience et est grandement remercié.

Merci de votre soutien.

En cas de dysfonctionnements de la plateforme ci-dessous, dus à un nombre élevé de connexions simultanées, vous pouvez donner via HelloAsso.