Pèlerinage à pied de Mgr Xavier Malle

Webmaster 13 juin 2017 3

Lundi 12 juin 2017, au lendemain de son ordination épiscopale à Gap, Mgr Xavier Malle avait donné rendez-vous à Rambaud le matin à 9h30 pour un pèlerinage à pied jusqu’au sanctuaire Notre-Dame-du-Laus où il a présidé une messe d’action de grâce.

Déjà nombreux au départ de Rambaud, les pèlerins l’étaient encore plus à l’arrivée au Laus, où des pèlerins véhiculés sont venus se joindre aux pèlerins pédestres.

Ce pèlerinage a été aussi l’occasion de prier pour Cécile Oddon, née Vallet, la mère du père Jean-Pierre Oddon, décédée dans la nuit du dimanche au lundi, et dont les obsèques seront célébrées mercredi 14 juin à 15h00 à Gap en l’église Saint-Roch.

Ci-dessous, des photos et l’homélie de Mgr Xavier Malle.

.

.
.

.

.

.

Homélie

« Paul, apôtre du Christ Jésus, par la volonté de Dieu. »

Le Concile II enseigne, je cite, « que les évêques, en vertu de l’institution divine, succèdent aux apôtres, comme pasteurs de l’Église, en sorte que, qui les écoute, écoute le Christ. » (Lumen Gentium, § 20)

J’ai lu attentivement le Concile durant ma retraite d’ordination en abbaye, il y a quelques jours, ainsi que d’autres textes du Vatican sur les évêques. Comme je le partageais à mes paroissiens de L’Île-Bouchard dimanche 4 juin lors de ma messe de départ, cette retraite m’a permis de passer de l’effroi de cet appel du pape François, à l’émerveillement du choix de Dieu.

Car la signature du Saint-Père, même toute petite, sur la bulle de nomination qui a été montrée hier, est signe du choix de Dieu.

Car le Concile continuait en disant : « Pour remplir de si hautes charges, les apôtres furent enrichis par le Christ d’une effusion spéciale de l’Esprit Saint descendant sur eux. Eux-mêmes par l’imposition des mains transmirent à leurs collaborateurs le don spirituel qui s’est communiqué jusqu’à nous à travers la consécration épiscopale. »

Frères et sœurs, la grande effusion de l’Esprit a eu lieu hier.

Mais il me faut maintenant être disponible à cette grâce qui m’a été faite. Être docile aux motions de l’Esprit Saint. Et l’Esprit Saint, il passe aussi souvent par chacun de vous ; alors que le Seigneur me donne un cœur qui écoute, et une sagesse pour faire les discernements nécessaires dans la conduite de ce diocèse de Gap.

Et c’est la première raison qui m’a poussé à venir en pèlerinage au Laus. Marie a été unie aux apôtres dans une prière unanime, et depuis il y a un lien constitutif entre Marie et les successeurs des apôtres. Alors je voulais en quelques sorte déposer à ses pieds ici le don qui m’a été fait et la supplier de m’aider à ouvrir ce paquet cadeau ; lui confier tout mon ministère dans les Hautes-Alpes, et lui confier, vous tous, chers diocésains haut-alpins.

Car ma présence ici à une seconde signification qui vous concerne directement !

Le 11 février dernier, en la fête de Notre-Dame de Lourdes, le pape François a procédé à une petite réforme du Vatican : désormais les sanctuaires dépendent non plus de la Congrégation pour le clergé, mais du Conseil pontifical pour la promotion de la Nouvelle Évangélisation. Son objectif est que les sanctuaires soient à la pointe de la mission évangélisatrice de l’Église.

Dans l’exhortation apostolique La joie de l’Évangile, qui est un peu son programme de pontificat, le pape en expliquait les raisons, je cite : « la joie de l’évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus-Christ la joie naît et renaît toujours. » Et le pape ajoute plus loin : « J’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus-Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui, de le chercher chaque jour sans cesse. »

Frères et sœurs, nous savons que les sanctuaires sont des lieux privilégiés pour faire une rencontre personnelle avec Jésus, car Marie n’a qu’un désir : nous faire rencontrer son Fils !

Alors frères et sœurs, si vous avez l’impression de tourner en rond dans votre foi, de ne pas progresser, voire de régresser, ouvrez toutes grandes les portes au Christ. Augmentez la dose de Miséricorde en contemplant le Christ des béatitudes, dans la prière personnelle, dans l’oraison, dans la lectio divina, dans l’adoration. Vous y croiserez le regard du Christ doux, pauvre, assoiffé de justice, miséricordieux ; tant il est vrai que dans ces huit béatitudes Jésus peignait son autoportrait.

Frères et sœurs, si nous, chrétiens, nous sollicitions à nouveau cette rencontre personnelle avec Jésus, alors nous pourrions vraiment être des évangélisateurs, transmettre cette joie de l’évangile. Comme dit saint Paul : « Dans toute nos détresses, il nous réconforte, ainsi nous pouvons réconfortez tous ceux qui sont dans la détresse. » Ce que le pape François traduit dans ses mots imagés : l’Église est l’hôpital de campagne dans cette guerre mondiale par morceaux, comme il la définit.

Le pape ajoutait : « Dans cette exhortation je désire m’adresser aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par cette joie et indiquer des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines années. » Nous découvrirons ensemble quelle sera cette nouvelle étape évangélisatrice dans les Hautes-Alpes, en bénéficiant de tout le travail magnifique de mes prédécesseurs. Ensemble, nous allons révéler et publier les merveilles de Dieu. Amen.

Mgr Xavier Malle
Évêque de Gap

Commenter l'article »

3 Commentaires »

  1. Odette LAUGA Paroissienne à St roch 29 juin 2017 à 16 h 51 min - Reply

    J’ai lu avec grande attention l’homélie de notre nouvel Évêque Xavier Malle le 12 juin à ND du Laus et je le remercie chaleureusement pour son message.
    Que Dieu le protège pour sa mission.

  2. Bernard 13 juin 2017 à 23 h 07 min - Reply

    Trés belle journée priante ! Merci mon Dieu !
    Pourrions nous avoir le texte de l’homélie de Monseigneur Xavier Malle (messe du Laus) et celle de Monseigneur Pontier (lors de l ordination) merci.