Mgr Jean-Michel di Falco Léandri fait appel à son ami PIEM pour le Carême

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri a fait appel à son ami PIEM pour marquer le Carême dans le diocèse.

En ce Mercredi des Cendres ainsi que pour tous les dimanches du Carême qui suivront, des signets inspirés de l’Évangile du jour, avec dessin de PIEM et texte de Thierry Paillard, seront distribués à l’issue des messes.

Ci-dessous le signet pour ce Mercredi des Cendres.

 

Mercredi des Cendres
13 février 2013
Matthieu 6, 1-6. 16-18

 

 

Pour vivre heureux

 

Je me montre sur facebook,
par besoin d’exister.
Je m’expose à la télévision,
mon quart d’heure de célébrité.
Je veux tout faire exploser,
pour me faire remarquer.
« Pour vivre heureux,
vivons visibles ! »

 

Mais si je m’étale ainsi,
c’est que je suis vide.

Un seul Être je fuis,
alors qu’un seul Être peut me combler,
et c’est Toi, mon Dieu :

 

Aide-moi donc
pour vivre heureux,
à vivre comme ce signet,
bien à sa place,
qui permet à la page,
de s’ouvrir et de se fermer,
et à ta Parole,
de respirer,
en moi.

 

 

 

Texte : Thierry Paillard
Illustration : PIEM

 

www.diocesedegap.fr

 

Le texte de l’Évangile du jour : Mt 6,1-6.16-18

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. »

Cet article a 4 commentaires

  1. Pourquoi contradictoire ?
    Sur le signet on voit quelqu’un chercher la notoriété. Pour l’affichage des abri-bus “les Prêtres” l’ont déjà.
    Sur le signet on voit quelqu’un se mettre en avant pour lui-même. Dans le cadre de l’affichage des abri-bus on voit “les Prêtres” se mettre en avant pour une cause.
    Je trouve donc que ce n’est en rien contradictoire.

  2. L’idée est géniale ! Dommage je suis loin de Gap ! J’aimerais fort avoir de ces petits papiers plein de sagesse. C’est vrai, le furieux besoin de reconnaissance que l’Etre humain éprouve souvent et qu’il n’obtient pas toujours ne débouche que sur la colère et la frustration … Pour vivre heureux vivons caché et de temps en temps dans un silence judicieux.
    Bravo Monsieur Paillard !

  3. pas contradictoire avec l’affichage des bus ????

  4. Il est sympa votre texte, Monsieur Paillard : la première strophe nous invite à rapper. Puis, la prise de conscience et la demande qui suivent nous amènent, alors que nous entrons en Carême, à une belle réflexion. J’attends les suivants !

    « Je voudrais être ce signet bien à sa place ;
    De la parole de Dieu, ne perdre aucune syllabe ! »

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu