“Plusieurs voies vers un même sommet”
  • Post published:28 février 2017

Bernard Canton, âgé de 80 ans, est parti en septembre 2016 gravir le Kilimandjaro avec des amis haut-alpins.

De son périple il en est sorti un film, Les Aventuriers du Kilimandjaro, qui a été présenté le 22 février à la salle des fêtes du Serred’Aigle à Chantemerle.

Pour cette première projection publique se trouvaient rassemblés les membres de l’équipe, leurs amis, des Briançonnais, des vacanciers…

.

Bernard Canton et une partie de l’équipe qui l’a accompagné
.

La salle du Serre-d’Aigle avant la projection, ce mercredi 22 février au soir
.

Mgr Jean-Michel di Falco Léandri présentant le dernier livre de Bernard Canton
.

Bernard Canton et le père Jean-Michel Bardet, curé pour le Briançonnais



Mgr Jean-Michel di Falco Léandri était aussi présent. Il y a lu la préface qu’il a accordée au dernier livre de Bernard Canton et dont voici un extrait :

Bernard Canton a souhaité exposer dans son roman ces liens dont nous avons été les témoins dans notre jeunesse, lui en Tunisie, moi à Marseille, à savoir ceux qui unissent des personnes de religions différentes. Comme il me l’a raconté dans une de ses lettres, « tout notre voisinage vivait en parfaite communauté. »

Aussi voit-on, dans L’Enfant Lion du Kilimandjaro, des familles et des couples cohabiter, se respecter, bâtir des projets ensemble. Le respect de l’autre n’est pas facile, à cause de notre tentation de rejeter ce qui est trop différent de nous. Mais en réalité chacun de nous a besoin de l’autre, qui nous enrichit parce qu’il nous complète.

Christian de Chergé, prieur du monastère de Tibhirine dans l’Atlas algérien, assassiné avec six de ses frères moines en 1996, disait qu’un chrétien et un musulman qui creusent chacun leur puits n’aboutissent pas à deux eaux, l’une chrétienne l’autre musulmane. Au fond de chacun des puits se trouve la même eau pour tous : l’eau de Dieu. Les chemins convergent quand une même soif conduit à une même source.

Ce qui est vrai quand on creuse un puits est vrai aussi quand on s’élève en montagne. Moniteur de ski à la retraite – mais toujours en activité – résidant à Saint-Chaffrey, Bernard Canton le sait bien : plusieurs voies sont possibles qui mènent à un même sommet.