« La priorité doit aller aux victimes et à leurs familles : les écouter, les aider à se reconstruire, précisément en reconnaissant leur situation de victime. Ceci nécessite que les justices civile et ecclésiale soient rendues. Je fais miennes les paroles des évêques du Conseil Permanent de l’Église Catholique en France le 12 septembre dernier, « notre pensée se tourne d’abord vers ceux à qui on a volé leur enfance, dont la vie a été marquée à tout jamais par des actes atroces ». De plus, tout doit être mis en œuvre pour éviter qu’il y ait de nouvelles victimes. (§14) »

Mgr Xavier Malle, évêque de Gap depuis le 11 juin 2017, a dès son ordination pris très à cœur le sujet des abus sur mineurs et personnes vulnérables. Il décrit dans sa deuxième lettre pastorale, intitulée Pour une Église diocésaine déterminée, les différentes actions mises en œuvre en 2017-2018 pour lutter contre ces abus et protéger les enfants qui sont confiés à l’Église. Cette lettre pastorale a été rendue publique aux chrétiens dimanche 28 octobre, lors des messes paroissiales. Elle est disponible dans les paroisses du diocèse et ici en téléchargement.

Parmi ces actions, une cellule de veille a été créée. Elle est chargée d’étudier tous les cas portés à sa connaissance puis de signaler les faits avérés aux autorités judiciaires compétentes. Des affiches donnant les coordonnées de cette cellule doivent être placées dans tous les lieux ecclésiaux : églises, chapelles, presbytères, salles paroissiales. Une page spécifique a été créée sur le site internet diocésain.

Une cellule d’écoute est également chargée d’offrir aux victimes et à leurs familles un lieu d’écoute et d’accompagnement.

Une formation a été mise en place pour les prêtres, pour leur permettre de bien connaître la loi et les règles de prudence pastorales. Les laïcs en mission pastorale auprès d’enfants seront aussi formés dans les tout prochains mois.

Mgr Malle souhaite que des actes forts de repentir soient posés par l’Église diocésaine pour les fautes commises. Pour cela, une célébration pénitentielle est organisée le 8 décembre à 14h30 au sanctuaire Notre-Dame du Laus. Avant ce temps de prière, il est proposé à chacun un repas de jeûne composé de riz et de pomme, au bénéfice d’une association locale de protection de l’enfance.

Mgr Malle invite quiconque a eu connaissance de faits, passés ou présents, à contacter la cellule de veille et la cellule d’écoute par mail (cellule-de-veille@diocesedegap.com) ou par téléphone (07 68 54 36 32).

En conclusion, il redit sa détermination : « Que toutes ces propositions encouragent chacun à entrer dans la dynamique de prévention et de transparence, selon l’appel du Pape François. Notre Église diocésaine est déterminée à lutter contre les abus sur mineurs et à protéger les enfants et les personnes vulnérables. (§ 56) ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here