Premier forum de “82-4000 Solidaires” sur le droit aux vacances pour tous !
  • Post published:9 juin 2015

Du 27 au 31 mai 2015 s’est tenu à Montreuil le premier forum de 82-4000 Solidaires sur le droit aux vacances pour tous !

Hugues Chardonnet, médecin à Briançon et diacre permanent du diocèse de Gap et d’Embrun, fondateur de l’Association 82-4000, s’y trouvait et a fait partie des intervenants. 

Toute l’équipe de 82-4000 Solidaires était heureuse d’avoir pu concrétiser un tel rassemblement, qui a fait naître de profondes réflexions sur la place des vacances et des loisirs pour les personnes en situation précaire.

« Stop aux idées fausses sur les pauvres »

« Partir en vacances est une norme sociale, une respiration psychologique et un temps propice à l’introspection » a dit le sociologue Brice Lefèvre, membre de l’Association 82-4000 Solidaires.

Merci à ATD Quart Monde qui a rendu possible cet événement, qui s’inscrivait dans le cadre de leur forum « Agir contre la misère » qui a lieu tous les deux ans et qui cette année était placé sous le signe de la campagne « Stop aux idées fausses sur les pauvres ».

Les intervenants

Nicolas Gerey, jeune stéphanois parti en montagne
Brice Lefèvre, sociologue du sport et membre de 82-4000 Solidaires
Hugues Chardonnet, fondateur de l’Association 82-4000 Solidaires
Marlies Kruger, responsable du secrétariat vacances ATD Quart monde
Anne-Marie Heugas, responsable adjointe au service des sports, Mairie de Montreuil
Christophe Sousa, volontaire ATD Quart Monde Val d’Oise
Franck Robert, responsable de la Maison de Vacances Familiales de la Bise

De gauche à droite : Franck Robert, Nicolas Gerey, Brice Lefèvre, Hugues Chardonnet

Ce qu’ils ont dit

A-t-on tous le droit de partir en vacances ? Quelle est la place des vacances lorsqu’on est sans emploi ? Quels sont les bienfaits de ce temps de repos physique et psychologique ?

Brice Lefèvre, sociologue, nous confie que « partir en vacances est une norme sociale, ce qui veut dire que ce serait la conduite qu’il faut avoir. Pour faire partie de la société française, il faut partir en vacances sauf que ce que l’on nous présente dans les médias à savoir le ski, les voyages à l’étranger, n’est pas accessible à tous ». Il prend l’exemple du ski et s’adresse au public : « Selon vous quel est le pourcentage des français qui partent en vacances au ski chaque année ? des dizaine de pourcent ? Un an sur deux c’est 8 % des français qui partent au ski ; c’est en effet une activité élitiste… et il est par conséquent très difficile d’appartenir à la société pour certains. »

Témoignages des jeunes partis en montagne

Les jeunes qui ont pu bénéficier d’un stage en montagne, ont partagé leurs ressentis lors du Forum :

  • « La montagne permet de se rendre compte que l’on est capable d’accomplir des choses par soi-même et que l’on peut puiser une force intérieure pour se dépasser, aller au-delà de ses limites…. »
  • « J’ai ressenti qu’il y avait beaucoup de fraternité dans le groupe, les gens s’entraidaient. De plus, la montagne permet de surmonter la rencontre avec un patron, avant on se dit je n’ai pas de chance, tout va mal, puis ensuite on est regonflé et on a envie de s’en sortir ».
  • « Pendant les stages en montagne, on apprend à vivre en communauté, à partager un moment avec des personnes que l’on ne connait pas, que l’on n’a pas l’habitude de côtoyer ».

Les vacances, levier vers une reconstruction 

Intervention de Hugues Chardonnet

Les vacances sont à l’origine de nombreux bienfaits : les liens familiaux se resserrent, c’est un temps de ressourcement qui permet d’être ensuite plus fort pour affronter le quotidien. Via notamment le sport, la confiance en soi peut être renforcée.

« Le bonheur d’une vie, affirme Hugues Chardonnet, le fondateur de 82-4000 Solidaires, c’est de retrouver la personne que je suis et c’est dans un moment de temps de détente, de repos, de loisirs où on a que ça à faire, que de se questionner sur qui je suis, où je vais, sur sa relation avec les autres, c’est là véritablement que l’on peut rebondir dans sa vie ».

Les obstacles d’un départ en vacances 

Les vacances inquiètent certains, d’autres rencontrent des obstacles pour partir (financier, géographique), d’autres encore pensent qu’ils ne le méritent pas, étant en recherche d’emploi. Parmi les freins qui dissuadent les personnes, on retrouve le regard des autres, la peur des transports, la rencontre de nouvelles personnes.

Une étape intermédiaire vers une autonomisation 

Plusieurs dispositifs ont été énoncés lors du Forum pour faciliter un départ en vacances (CAF, les Mairies, l’ANCV, etc.). Ces aides avec les séjours en montagne sont un premier pas pour les personnes jamais parties en vacances ; l’objectif étant qu’ensuite, ces jeunes, ces familles soient autonomes sur un prochain départ en vacances.

Bravo à tous pour ce formidable moment qui fut enrichissant, émouvant et fructueux !

Toute l’équipe de 82-4000 Solidaires

 

 

 

contact@824000.org