Prendre Marie chez soi, c’est l’expérience d’Elisabeth – homélie 1er mai 2021 Fête ND du Laus

10h30 Basilique du Laus  

Ne crains pas de prendre Marie chez toi ! Cette parole de l’ange à Saint Joseph uni notre année mariale diocésaine et l’année st Joseph que le pape François a ensuite proposée. Elle unie en ce premier mai la fête de st Joseph artisan et la fête de Notre-Dame du Laus. Prendre Marie chez soi, accueillir Marie chez soi,  c’est l’expérience d’Elisabeth, dans cet évangile de la Visitation de Marie.

Et vous connaissez le résultat ! Marie « entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint. » Nous voyons un double résultat :

– L’enfant tressaillit en elle. C’est la joie du bébé Jean-Baptiste à l’occasion de la venue de Marie, car Marie ne vient jamais seule, elle porte toujours Jésus. Et Jésus est source d’une vraie joie, Dieu m’a aimé jusqu’à m’envoyer son fils.

– Et puis Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint. Car encore une fois, Marie ne vient jamais seule. Avec son fils, vient également l’Esprit Saint. Rappelez vous ce lien qui unit Marie et l’Esprit Saint depuis que l’ange Gabriel lui eut dit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. »

Elisabeth s’écria d’une voix forte précise l’évangéliste : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni. » Elle en est toute surprise : « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? » 

Voilà frères et soeur ce que produit la rencontre avec Marie. Un tressaillement d’allégresse, une effusion de l’Esprit Saint. Une louange forte à la Mère de Dieu et un étonnement qui se poursuit. Voilà frères et soeurs pèlerins, ce que beaucoup d’entre vous témoignent à l’occasion de leur pèlerinage ici auprès de la Vierge du Laus. Voilà ce que beaucoup de pèlerins depuis plus d’une année ont découvert par les retransmissions vidéos depuis ce sanctuaire des Hautes-Alpes J’imagine combien vous aimeriez venir ici, en présentiel comme on dit. Ce sera largement possible à partir de lundi prochain avec la réouverture de l’hôtellerie. Mais en réalité, frères et soeurs qui participez à cette journée par la vidéo, vous être bien présents avec nous. Et avec nous, vous vous réjouissez de la venue de Marie. C’est aussi le sens de cette année mariale. Beaucoup ne peuvent venir au Laus, mais tous peuvent prendre Marie ND du Laus chez eux, faire de leur maison une maison de Judée.

Un autre aspect de cet évènement de la Visitation nous rejoint en ce temps de pandémie, c’est une visite imprégnée de charité. « Marie resta avec Élisabeth environ trois mois ». Soit sans doute les trois premiers mois les plus difficiles pour une femme qui attends un enfant alors qu’elle est déjà âgée. Trois mois, c’est le signe d’une persévérance. Que Marie nous aide à persévérer dans la confiance, dans l’espérance, dans la prière, dans la charité, alors que cette pandémie semble interminable. Aujourd’hui même, le pape ouvre ce qu’il a appelé un marathon de prière, tout ce mois de mai, pour demander la fin de la pandémie. Ce marathon sera centré sur le thème suivant: «l’Église priait Dieu avec insistance» (Actes 12,5).

Pendant ce marathon, aura lieu la fête du Lundi de Pentecôte, dorénavant fête de Marie mère de l’Eglise, au cours de laquelle nous fêtons les jubilaires, prêtres, religieuses et couples jubilaires. Et cette année, symboliquement, nous poserons la première pierre de l’ensemble du projet de travaux intitulés « Pour vous, pour Marie, Le Laus 2025. » Il nous a fallu être persévérant et vaincre bien des difficultés depuis 3 ans, pour y arriver. Devant l’impossibilité de réaliser le projet précédent de nouvelle église, magnifique mais trop coûteux, nous avons choisi de réaliser un ensemble de travaux qui toucheront l’ensemble du sanctuaire. Et l’objectif, en plus de mieux vous accueillir, est que chaque euro investi favorise la survie économique du sanctuaire, alors que nous sommes dans une crise économique importante avec des mois de fermeture de l’hôtellerie. Ce projet est en trois phases, la restructuration des anciens bâtiments bar et magasin en CAP, centre d’accueil des pèlerins, en y descendant l’’accueil hôtelier. C’est cela qui démarre. Mais nous travaillons aussi beaucoup sur les autres tranches, la construction d’un bâtiment au droit de la basilique, pour pouvoir étendre notre basilique les dimanches et fêtes d’affluence, et pour créer un cloître de verdure et de prière dans ce qui est actuellement une surface goudronnée sur votre droite. Et enfin la construction d’une chaufferie au bois pour tout le site, pour des raisons économiques mais aussi de respect de l’environnement. Je tiens à vous remercier, car malgré la réorientation du projet et tout ce temps passé à le mûrir, vous avez continué à faire des dons et vous avez été généreux. Certes il nous manque encore de l’argent pour tout financer, mais j’ai confiance en votre générosité, car comme dit notre slogan, c’est « pour vous et pour Marie, Le Laus 2025 ».

Notre première lecture est tirée du livre de l’Apocalypse, célèbre signe de la femme dans le ciel, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles. Bien sûr nous y lisons la figure de la Vierge Marie. Des saints y ont vu également la figure de l’Eglise. L’Eglise est dans les douleurs de l’enfantement du Sauveur dans l’humanité entière. C’est un véritable combat spirituel qui se joue encore aujourd’hui par exemple avec plusieurs projets de loi très inquiétants concernant la liberté religieuse, sous couvert de lutter contre l’islamisme, et concernant la bioéthique. Mais ne nous laissons pas voler notre espérance comme aime à dire notre saint Père, car « la Femme ira au désert, où Dieu lui a préparé une place ». Le désert est paradoxalement le lieu où Dieu s’est occupé le plus de son peuple élu. Pendant ce mois de mai, nous nous attachons aussi à prier pour la fin de la pandémie, partout dans le monde. Ce sera pour nous un acte de charité, d’essayer de suivre chaque jours à 18h sur les médias du Vatican, par internet, la prière mariale. Le pape ouvrira ce mois de prière ce soir et le clôturera le 31 mai.

Trois mois chez Elisabeth, cela a aussi dû être bien long pour Joseph ! Joseph n’a pas cessé d’être déstabilisé. Dans son message pour dimanche dernier, qui était le dimanche de prière pour les vocations sacerdotales et consacrées, le pape François rappelle les divers songes de Joseph, je le cite : « C’étaient des appels divins, mais ils ne furent pas faciles à accueillir. Après chaque songe, Joseph a dû changer ses plans et se remettre en cause, sacrifiant ses projets pour satisfaire ceux, mystérieux, de Dieu. (…) Les songes, en effet, ont conduit Joseph dans des aventures qu’il n’aurait jamais imaginées. Le premier déstabilisa ses fiançailles, mais le rendit père du Messie ; le second le fit fuir en Egypte, mais il sauva la vie de sa famille. Après le troisième, qui annonçait le retour dans sa patrie, le quatrième lui fit encore changer ses plans, le ramenant à Nazareth, là même où Jésus allait commencer l’annonce du Règne de Dieu. Dans tous ces bouleversements, le courage de suivre la volonté de Dieu se révéla donc vainqueur. (…) Saint Joseph représente une icône exemplaire de l’accueil des projets de Dieu. Mais le sien est un accueil actif : jamais défaitiste ou qui abandonne, il ’n’est pas un homme passivement résigné. Il est fortement et courageusement engagé’ (Patris corde, n. 4). Puisse-t-il aider chacun, particulièrement les jeunes en discernement (de vocations), à réaliser les rêves de Dieu pour eux ; puisse-t-il inspirer l’initiative courageuse de dire “oui” au Seigneur, qui toujours surprend et jamais ne déçoit ! »

En ce premier mai 2021, fête de ND du Laus pendant l’année mariale diocésaine et pendant l’année saint Joseph, prenons chez nous Marie et Joseph. Qu’ils nous aident à accueillir leur fils Jésus, à accueillir l’Esprit Saint, à accueillir le plan d’amour de Dieu sur chacun de nous, et à être renouvelé dans notre louange. Magnifique est le Seigneur.Amen !

Laisser un commentaire