Présentation du diocèse de Gap et d’Embrun

En avançant dans le IIIe millénaire

« Je désire que, dans notre diocèse de Gap, le grand Jubilé de l’an 2000 soit le départ d’une nouvelle évangélisation ». Pour le Carême du Jubilé, Mgr Georges Lagrange promulgue ainsi une Lettre pastorale intitulée Pour une nouvelle évangélisation (mars 2000). Trois causes de béatification sont en cours : pour Benoîte Rencurel, la bergère du Laus (1647- 1718) ; pour Jean-Hippolyte Gondre (1801-1859), de la Motte en Champsaur ; pour le Père Jean-Martin Eyraud (1880-1968), du Glaizil, devenu curé en Louisiane. La cause de Benoîte est soutenue par le diocèse de Gap et d’Embrun ; la cause de Frère Polycarpe par les Frères du Sacré-Cœur ; la cause du Père Eyraud, par le diocèse de Louisiane. Depuis 1961, le diocèse était lié à onze autres diocèses, en « Région apostolique Provence-Méditerranée ».

En décembre 2002, pour se mettre en conformité avec le code de droit canonique de 1983 (c. 431), des provinces ecclésiastiques viennent remplacer les régions apostoliques. La province ecclésiastique de Marseille comprend huit diocèses et correspond à la région P.A.C.A. plus la Corse. L’archidiocèse de Monaco participe aux instances provinciales. Alors qu’il y avait trois sièges métropolitains très proches (Aix, Marseille, Avignon), c’est désormais l’archevêque de Marseille qui assure la responsabilité d’archevêque métropolitain. Cette nouvelle organisation vise à une meilleure collaboration de proximité, entre diocèses voisins. Des travaux importants sont réalisés, à Gap, au Foyer du Saint-Cœur confié au diocèse par les Sœurs. Fin 2003, la nouvelle Maison diocésaine y est établie. Cette maison diocésaine, avec un Foyer de prêtres retirés, comprend les locaux administratifs, le Service de Catéchèse et de Formation, et un espace d’accueil.

En février 2003, Mgr Georges Lagrange demande un collaborateur. Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, évêque auxiliaire de Paris depuis 1997, est nommé évêque auxiliaire le 2 septembre 2003. Mgr Lagrange fait ses adieux au diocèse le 25 octobre en présence du Cardinal métropolitain Bernard Panafieu avant de se retirer à la maison de retraite du diocèse de Belley-Ars. La célébration d’installation de Mgr di Falco Léandri, nouvel évêque, a lieu le 29 novembre. Il est entouré des cardinaux Bernard Panafieu et Jean-Marie Lustiger, du nonce apostolique et des évêques de la Province ecclésiastique, des personnalités officielles et de nombreux diocésains.

Le diocèse de Gap et d’Embrun

Le 31 décembre 2007, par décret de la Congrégation des évêques, le diocèse de Gap devient le diocèse de Gap et d’Embrun, le siège de l’ancien archidiocèse d’Embrun se trouvant dans le diocèse. Depuis la suppression de cet archidiocèse à la Révolution, le titre était passé à Lyon en 1801 puis à Aix-en-Provence en 1822. Le chemin vers la béatification de Benoîte Rencurel avance.

Après plusieurs années de procédures et d’expertises, Mgr Jean-Michel di Falco Léandri promulgue solennellement le 4 mai 2008 le décret de « reconnaissance officielle du caractère surnaturel des faits vécus et relatés par Benoîte Rencurel, entre 1664 et 1718 ». Puis lors de l’audience accordée le 3 avril 2009 au préfet de la Congrégation pour les causes des saints, Benoît XVI ordonne la promulgation du décret reconnaissant les vertus héroïques de Benoîte Rencurel. Ultime étape vers la béatification désormais : la reconnaissance d’un miracle.

Mgr Xavier Malle est le nouvel évêque du diocèse, ordonné en la cathédrale de Gap le 11 juin 2017.