Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme… – Mardi 27 mars

Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme,
alors vous comprendrez que moi, je suis
(Jn 8, 28)

Sur une croix, le supplicié est placé en hauteur, exposé à la vue de tous, publiquement frappé d’infamie et de dérision. Mais, dans la bouche du Christ, cette « élévation » prend un tout autre sens. Le gibet devient trône, le pilori déshonorant est le lieu de la révélation du nom même de Dieu, Je Suis ! Ce nom transmis à Moïse, si saint que les croyants, par respect, ne le prononcent jamais, se lit donc sur le visage d’un condamné, d’un agonisant, abandonné des hommes et, en apparence, abandonné de Dieu. Toutes nos conceptions spontanées du divin, de la toute-puissance, de la grandeur et de la gloire sont renversées, culbutées. La croix qui inflige la mort est transformée en source de vie, comme le serpent de bronze guérit la morsure du serpent du désert. La croix qui devrait nous condamner, puisque nous avons rejeté le Fils de Dieu, nous apporte au contraire le pardon et le salut. Quelle stupéfiante association des réalités les plus opposées ! Que l’Esprit Saint soit notre guide pour entrer dans un si grand mystère.

Christelle Javary

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.
Fermer le menu