Des nouvelles du Père Jean-Marie Rakotosolofo : 14 clochers, 20 000 baptisés

Après six ans passés dans notre diocèse, le père Jean-Marie Rakotosolofo est retourné dans son diocèse d’origine, à Madagascar. Premières nouvelles, premières photos, suite à la création officielle le 18 novembre dernier du nouveau district dont il a la charge.

Le Père Jean-Marie Rakotosolofo
Tout est prêt pour fêter l’événement

Bonjour à toutes et à tous,

Je profite de la réunion mensuelle des prêtres pour vous envoyer des petites nouvelles, un petit partage avec quelques photos.

Malgré la mauvaise route, l’installation du nouveau district dénommé Vinaninovy, à 80 kilomètres d’Antsirabe, s’est bien déroulée dimanche 18 novembre dernier. L’évêque du diocèse, Mgr Philippe Ranaivomanana, a présidé l’eucharistie, entouré des prêtres, des religieux, des religieuses et des nombreux chrétiens qui attendaient avec impatience cette ouverture d’un nouveau district. J’ai deux prêtres avec moi (André Joseph, 69 ans ; François Xavier, 35 ans). Pour le moment, ce nouveau district comprend 14 clochers et 20 000 baptisés environ. Il y a 14 écoles primaires et 2 écoles secondaires.

Tout un peuple rassemblé …
… pour chanter et célébrer

La route est très mauvaise, il n’y a que les camions et les 4×4, qui peuvent y aller. Ce sont les camions, comme taxi-brousse, qui assurent les navettes seulement une fois par semaine. Il faut au moins 5 heures pour faire ces 80 kilomètres. Franchement, comme nous ne disposons pas encore de voiture, le déplacement n’est pas du tout facile pour nous.

80 kilomètres et 5 heures de route …
… entre Antsirabe et Vinaninovy

Le presbytère n’est pas encore opérationnel. Seuls le mur et le toit se dressent là. En attendant, nous habitons dans un petit appartement que nous louons (la petite maison blanche). Le village n’a pas encore d’électricité, donc jusqu’à présent, nous utilisons des bougies. On a bien apporté des petits panneaux solaires, mais comme il pleut souvent dans la journée, et presque tous les jours, on n’a pas assez de soleil pour qu’ils soient efficaces.

Le presbytère …
… et la maison louée en attendant

Nous venons de faire un projet financier pour la suite. Les paroissiens n’ont plus de moyens pour continuer la construction, et jusqu’à présent c’est grâce à leurs efforts que l’on est arrivé à dresser ce mur. Les paroissiens ont bien du courage.

Voilà donc une petite nouvelle. En général, c’est seulement chaque mois que je peux me connecter, lorsque je suis à Antsirabe. Nous partons demain matin pour y arriver avant que la pluie tombe. Nous comptons sur vos prières, soyez aussi assurés des nôtres !

Père Jean-Marie Rakotosolofo

 

 

Cet article a 1 commentaire

  1. Tout à construire ! Tâche ardue mais si pleine de promesses ….

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu