Rapport statistique du Secours catholique

Budget des ménages : des choix impossibles

Le Secours Catholique dévoile les résultats de son rapport statistique
Aujourd’hui, en France, des personnes disposent de 2 à 9 euros par jour, au mieux, pour se nourrir ou s’habiller une fois leurs dépenses contraintes, comme le loyer, réglées. Chaque jour, des familles font face à des choix impossibles : payer la cantine ou la facture d’énergie ? Chaque jour, par manque de moyens, des parents doivent dire « non » à leurs enfants quand ceux-ci veulent pratiquer un sport ou participer à l’anniversaire d’un camarade de classe.

C’est cette réalité que décrit la nouvelle édition du rapport statistique du Secours Catholique sur l’état de la pauvreté en France.
Tous les ans, le Secours Catholique-Caritas France présente les contours d’une pauvreté multiple et complexe qui caractérise l’exclusion aujourd’hui. Cette analyse statistique est menée grâce au recueil des données remontées des 72 délégations. En 2019, 64 300 bénévoles répartis dans près de 3 500 équipes ont accompagné 1 393 000 personnes.

Le budget des ménages dans les Alpes

En 2019, 6000 personnes ont été accueillies par les équipes de la délégation des Alpes constituées par 450 bénévoles et 5 salariés.

● Près de 22 % des personnes accompagnées vivent en logement précaire
● L’aide à la mobilité représente 12 % des demandes
● « Je perçois l’AAH et l’APL pour ce logement dont le loyer est de 478€, il me reste à charge 200€. » (Carole, 54 ans)

L’aggravation de la situation des plus pauvres

Les crises économiques, sociales, écologiques, sanitaires se succèdent et nul n’est à l’abri, comme nous l’avons déjà constaté ces derniers mois. La crise sanitaire de 2020 est venue souligner la difficulté des ménages les plus pauvres à faire face aux accidents de la vie. Autre constat alarmant, la part des personnes invisibles, qui survivent à leurs besoins de manière précaire à travers l’économie informelle.

Thomas Piketty, économiste et Directeur d’études à l’École des Hautes Études des Sciences Sociales (EHSS) a lu avec intérêt notre rapport statistique, et nous a partagé dans une interview des pistes de réflexion. Il a été interpellé par « l’énorme progression de la part des personnes étrangères », qui est majoritairement sans papier : « On s’en doutait, mais le voir démontré de façon aussi nette est impressionnant ».

Le Secours Catholique Caritas-France appelle l’ensemble de la société à changer son regard sur les plus pauvres d’ici comme d’ailleurs. Partout, des élans de solidarité viennent pallier les déficiences des pouvoirs publics. Le Secours Catholique plaide ainsi pour la mise en place d’un revenu minimum garanti inconditionnel, qui constituerait un filet de sécurité à tous.


Comment soutenir le Secours Catholique ?