Rencontre au sommet avec des lecteurs de La Vie
  • 16 septembre 2013

Du 28 août au 1er septembre, le journal La Vie a invité quelques-uns de ses lecteurs, au travers l’organisme Les Amis de La Vie, à randonner en famille avec des séances de lecture biblique à la clé. La session était en partie animée par Hugues Chardonnet, diacre de notre diocèse.

Aïe, une ampoule ! Hugues, notre guide, a tout ce qu’il faut pour soigner nos bobos.

Ci-dessous le texte de l’article paraissant dans le journal La Vie de cette semaine. Pour accéder au diaporama légendé, cliquez ici : Diaporama

Du journal La Vie

 

Rencontre au sommet avec des lecteurs de La Vie

Du 28 août au 1er septembre, les Amis de La Vie ont invité des lecteurs à randonner en famille tout en s’initiant à la résolution des conflits, avec des séances de lecture biblique à la clé. Retour en textes et en images sur une riche aventure humaine.

Rendez-vous était donné à une trentaine de participants au refuge I Re Magi, dans le Briançonnais. Étienne Séguier, journaliste à La Vie et formateur en communication bienveillante, est arrivé à ­Bardonèche (Italie) par le même train que des lecteurs avec lesquels la rédaction a rarement l’occasion de dialoguer. En activité professionnelle, ces derniers sont souvent absorbés par l’éducation de leurs enfants et trop occupés, à cette étape de leur vie, pour écrire au journal ou participer aux réunions et conférences des Amis de La Vie. Marie est là avec sa fille de 16 ans ; Denis, agriculteur, arrive en famille des Vosges ; et Isabelle, enseignante à Belfort, est venue avec ses trois enfants. Michel est accompagné de son petit-fils : à 6 ans et demi, Lazare est le benjamin du groupe. 

Les ados font plus ou moins la tête. Quelle idée de les priver de leurs derniers jours de liberté avant la rentrée ! Mais, très vite, des affinités se créent autour d’un plat de polenta et d’un jeu de cartes. « Réfléchir sur les relations familiales à l’écart du monde et faire le plein d’énergie juste avant de démarrer l’année nous a paru original », explique Bertrand, ingénieur dans la métallurgie, présent avec sa femme et leurs filles de 15 et 18 ans. Le refuge I Re Magi est une idée d’­Hugues Chardonnet, médecin à Briançon, mais aussi guide et diacre. Un lieu accueillant avec sa cuisine savoureuse et abondante. Dans un contexte dépaysant : cette vallée, annexée par la France en 1945, est culturellement italienne.

Chaque journée commence par une randonnée. Mise en jambes le jeudi au col des Thures, tour du Grand Séru le vendredi – sept heures de marche, 1 000 m de dénivelé. Samedi, lors d’une balade plus tranquille, notre guide nous invite à déguster sous les mélèzes un vin ­frizzante, prélude à la lecture d’un passage de l’Évangile de Luc. Et pour finir, une grande bataille de petites pommes de mélèzes.

Au retour des sentiers, ­initiation à la communication bienveillante. Par des exercices, nous découvrons comment remplacer les reproches trop vagues entre parents et enfants du style : « Tu ne me laisses jamais sortir » ou : « Ta  chambre est toujours en désordre. » Par des faits précis, nous essayons de renoncer aux accusations pour reconnaître nos émotions et les besoins qu’elles traduisent. Les plus jeunes – y compris Lazare – ne sont pas les moins assidus, et même les ados ne sèchent aucune séance.

Des liens se tissent, on se confie, on rit beaucoup. « Ce séjour a mis le temps en suspension et ouvert une parenthèse dans notre quotidien », se réjouit Agnès, prof de maths dans le Var, venue avec ses deux garçons de 14 et 17 ans. Chaleur humaine, fraternité, échanges graves ou légers : cette rencontre au sommet fut un véritable cadeau.

 

Fermer le menu