You are currently viewing Remise du rapport de la CIASE : tout ce qu’il faut retenir

Après trois années de travaux, la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE), présidée par Jean-Marc Sauvé, rend son rapport mardi 5 octobre 2021 à 9h00 à Paris. Ce document est particulièrement attendu par les victimes, les familles affectées par ces drames, par la population Haut-Alpine, et par les membres de l’Église Catholique.

Suite au rapport, faisons le point sur le diocèse de Gap

Cliquer sur l’image pour aller sur l’article

PRISES DE PAROLE DE MGR XAVIER MALLE SUITE AU RAPPORT DE LA CIASE

Secret de la confession ; que disent le droit civil et le droit canonique ?

Paroles du Pape François à l’audience générale du 7 octobre 2021

Communiqué de l’église de France “honte, gratitude, détermination »

Cliquer sur l’image pour accéder au communiqué

COMMUNIQUE DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

COMMUNIQUÉ de Philippe Delorme aux communautés éducatives de l’Enseignement catholique

Lire le rapport de la CIASE et les allocutions du 5 octobre 2021

Allocution de Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des Evêques de France

Cliquer sur l’image pour accéder au site de la CEF

Visionner la séance de remise avec le discours du président Sauvé

Cliquer sur l’image pour accéder à KTO

Lire le rapport de la CIASE sur le site

Cliquer sur l’image pour accéder au site de la CIASE

ARTICLES SUR CE SITE

Ce qu’attendent les victimes : https://www.diocesedegap.fr/conference-de-varsovie-la-voix-des-victimes-dabus/

Dossier complet concernant la lutte contre la pédophilie dans l’Eglise : https://www.diocesedegap.fr/pedocriminalite-pour-une-eglise-determinee/

Retrouvez ici la lettre des évêques de France aux catholiques de France du 25 mars 2021

Dépliant récapitulatif à télécharger ici des 11 mesures votées par les évêques en mars 2021.

LA REMISE DU RAPPORT DE LA CIASE

Rappel :

Le 7 novembre 2018, lors de leur assemblée plénière à Lourdes, les évêques de France ont décidé, en complément des dispositifs déjà en œuvre, la création d’une commission indépendante destinée plus globalement à faire la lumière sur le passé, pour en tirer les conséquences et rétablir la confiance. La Conférence des religieux et religieuses de France, lors de son Assemblée Générale à Lourdes le 12 novembre 2018, s’est pleinement associée à cette démarche. 

Le 13 novembre 2018, Jean-Marc Sauvé, vice-président honoraire du Conseil d’État, a accepté à la demande de la Conférence des Évêques de France (CEF) et de la Conférence des religieux et religieuses de France (CORREF) de constituer et de présider cette commission.

La CIASE rassemble 22 experts qui s’efforcent de faire la clarté sur les abus sexuels dans l’Église catholique depuis 1950 jusqu’à nos jours. Pendant 3 ans, les commissaires ont étudié les archives et recueilli des témoignages, notamment lors d’un tour de France à la rencontre des victimes.

Le 25 mars dernier, les évêques de France publiaient une lettre aux catholiques sur les 11 résolutions adoptées en Assemblée plénière, en complément des mesures déjà engagées dans les diocèses face aux drames de la pédocriminalité.

Invitation :

Afin de faire réception de ce rapport, afin que s’exprime toujours la parole sur ce sujet douloureux, afin que l’écoute mutuelle serve la recherche de la vérité et de voies de consolation, afin que d’autres mesures prudentielles puissent contribuer à prévenir toute forme d’abus, Mgr Xavier Malle ouvre les portes du Centre Diocésain Pape François pour :

Un point presse MARDI 5 octobre 2021 à 14h30 (réservé à la presse)

A l’auditorium du Centre Diocésain Pape François – Gap

Une conférence/échange publique MERCREDI 6 octobre 2021 à 20h (OUVERTE À TOUS) 

A l’auditorium du Centre Diocésain Pape François – Gap

Accès par le Cours Ladoucette, 1 – 05000 Gap

Le Passe sanitaire est requis pour accéder à l’hémicycle.

Il y aura également un temps réservé aux salariés et bénévoles du diocèse et un temps réservé aux prêtres du diocèse.

La publication a un commentaire

  1. Jean-Michel

    Au-delà des regrets, des pénitences et des réparations, matérielles et morales dues aux victimes, l’institution ecclésiastique catholique ne se sortira pas d’un scandale qui trouve sa source au plus profond de son organisation cléricale et patriarcale, assise sur un dogmatisme pour une large part étranger aux valeurs évangéliques, et qui associe la femme en général et la sexualité en particulier au péché, lorsque cette dernière n’est pas exclusivement associée à la reproduction. Par des dogmes imbéciles et mortifères, il y a loin de la Foi dans la fidélité aux évangiles, à la religion des blasphémateurs et des hypocrites. Pour toutes celles et ceux qui garde la Foi et cherchent leur salut dans cette église là, comment ne pas entrevoir une signe de Dieu dans cette « apocalypse » au sens propre, du catholicisme.

Les commentaires sont fermés.