Mgr Malle entouré des pères Nestor Bebissekeye, Marius Chevalier, Adrien Michel et Jean-Pierre Oddon

Le samedi 4 juillet, les paroissiens du Haut-Champsaur se sont retrouvés autour des pères Nestor Bebissekeye, Marius Chevallier, Adrien Michel et Jean-Pierre Oddon pour un repas de fin d’année. Mgr Xavier Malle, qui présidait la messe, a choisi pour cette occasion les textes proposés par le missel pour une réunion d’ordre spirituel ou pastoral : l’épître de saint Paul aux Philippiens 2 , 1-4, le psaume 18 ; l’Évangile de saint Marc 6 , 30-34.

Mgr Xavier Malle préside la messe

Mgr Malle entouré des pères Nestor Bebissekeye, Marius Chevalier, Adrien Michel et Jean-Pierre Oddon
Un repas festif

Un repas festif

Le père Nestor Bebissekeye

Homélie de Mgr Xavier Malle

Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » 
Cette invitation de Jésus retentit alors que les vacances des enfants commencent ! Alors que vous allez accueillir dans le Champsaur des vacanciers, venus justement à l’écart pour se reposer.
J’ai remarqué que parfois les prêtres ont du mal à prendre du repos, mais c’est dangereux pour eux, pour leur sacerdoce et pour leurs paroissiens. Chers amis, veillez sur vos prêtres, invitez-les à prendre des vacances, alors bien sûr dans notre diocèse touristique, en dehors de la haute saison, mais à prendre des vacances. Pour ma part, étant un des rares prêtres du diocèse à ne pas devoir accueillir des touristes, je prends 3 semaines de vacances à partir de la semaine prochaine.
Les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI partaient à la montagne. Le pape François qui se dit casanier, ne sort pas du Vatican, mais change ses horaires pour changer de rythme. Les vacances sont utiles non seulement pour reposer le corps et les neurones, mais aussi pour se cultiver, s’ouvrir de nouveaux horizons. Point n’est besoin d’aller au bout du monde. Avez vous visité la collégiale de Briançon avec un guide du patrimoine à l’occasion des 300 ans de sa construction par exemple ?
L’invitation de Jésus prends du relief quand on regarde ce qui s’est passé juste avant : la décapitation de saint Jean-Baptiste.
Dans nos vies, il y a des drames, des moments de grande souffrance. Il y a eu cette année dans le Champsaur des drames. Il y a des drames dans une vie d’époux, de parents, de prêtre, d’évêque. Et nous avons besoin d’aller nous refaire, de nous laisser protéger, panser, nourrir, dorloter par notre Seigneur Jésus Christ !
Et nous avons besoin de la communauté chrétienne. Entendons ce que dit saint Paul aux Philippiens : « S’il est vrai que, dans le Christ, on se réconforte les uns les autres, si l’on s’encourage avec amour, si l’on est en communion dans l’Esprit, si l’on a de la tendresse et de la compassion, alors, pour que ma joie soit complète, ayez les mêmes dispositions, le même amour, les mêmes sentiments ; recherchez l’unité. »
Frères et sœurs, la paroisse, votre paroisse, est comme le disait le saint Pape Jean XXIII comme la fontaine du village, où vous venez vous désaltérer, où vous venez rencontrer votre Seigneur, votre Dieu, qui est votre berger, où vous vous soutenez les uns les autres devant les drames de la vie. 
«En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de compassion envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les enseigner longuement.»
Profitons de l’été pour écouter Jésus nous enseigner. Quel livre religieux allez-vous emporter ? Je vous propose par exemple la lettre du pape sur la sainteté.
Retenons aussi de cet évangile la grande compassion de Jésus ; et à propos de quoi ? le manque de berger pour les brebis. Dans notre pays d’élevage, nous savons qu’il y a des loups et que les brebis ne peuvent vivre en alpage sans la protection et sans les soins des bergers.
Il en est de même pour les brebis du troupeau du Seigneur. Elles souffrent quand elles n’ont pas de berger. 
Les bruits se répercutant vite d’une montagne à l’autre, peut-être avez-vous appris les nominations des prêtres. Beaucoup ici vont regretter l’abbé Marius Chevallier, qui va à la rentrée aller servir les chrétiens de l’immense paroisse du Veynois, l’abbé Sami El Hayek ayant demandé une demi-année sabbatique. Pouvais-je refuser au Père Sami ce temps de repos et de ressourcement spirituel dans son pays, le Liban ? Il a écouté Jésus lui dire : «venez à l’écart vous reposer un peu ». Heureusement, vous gardez le père Nestor, que je remercie pour sa disponibilité. 
Chaque mois, le Pape propose aux chrétiens une intention de prière. Pour ce mois de juillet 2018, voici ce qu’il nous demande de porter dans la prière, je le cite : «Pour que les prêtres qui souffrent de la fatigue et de la solitude dans leur travail pastoral, soient aidés et consolés par l’amitié du Seigneur et de leurs frères.»
Alors frères et sœurs, portons nos prêtres dans notre prière. Montrons leur notre reconnaissance et notre amitié.
Et surtout, continuons à prier pour les vocations. Si aucun jeune n’entre au séminaire, le cœur de Jésus va saigner de compassion, car il sait que d’ici peu de plus en plus de ses brebis haut-alpines seront sans berger, sans prêtre. 
Prions pour vos enfants et vos petits enfants.
Ô Père,
Dieu Créateur,
Dieu de Miséricorde,
Tu désires le bonheur de tes filles et de tes fils,
Qu’ils connaissent et honorent ton saint Nom
Et qu’ainsi ils entrent dans la communion d’amour de la Sainte Trinité.
Ô Dieu trois fois saint,
Je te confie aujourd’hui l’avenir des jeunes Haut-Alpins.
Je le remets entre tes mains.
Apprends-leur à avoir confiance en toi.
Si tu les appelles au don total d’eux-mêmes dans le sacerdoce ou la vie consacrée,
Ouvre leur cœur à cette vocation, donne-leur le courage de te suivre
et fais d’eux de saints apôtres de ton amour dans le monde d’aujourd’hui.
Quel que soit le chemin que tu leur proposes,
Aide-les à te rester fidèles,
Et à te dire oui et merci. Amen  !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here