You are currently viewing Saint Louis-Marie Grignion de Montfort et Benoîte Rencurel
Image par janeb13 de Pixabay

Témoins du visage de Marie dans le Grand Siècle

Le Frère Jean-Dominique Dubois, franciscain, est responsable de la formation permanente du diocèse de Gap. Dans le cadre des conférences mariales de Carême, il revient sur deux belles figures du XVIIe siècle. Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) est le fondateur de deux congrégations religieuses, la Compagnie de Marie (aussi nommée les Pères Montfortains) et les Filles de la Sagesse. Benoîte Rencurel, qui est sa contemporaine (1647-1718), a été gratifiée d’apparitions mariales au sanctuaire Notre-Dame du Laus pendant 54 ans.

Quelques soient les circonstances, et les responsabilités des hommes, c’est le Seigneur qui conduit l’histoire. À chaque époque, Dieu suscite chez les hommes les visages dont l’histoire a besoin pour lui annoncer l’Évangile. À chaque époque, Dieu joue sa partie dans les événements pour conduire son Église, autant que le cours des événements.

Que nous dit donc l’histoire de ce sanctuaire ? Que nous disent la vie et la mission de Benoîte Rencurel, la bergère du Laus, dans sa rencontre avec Marie ? Quel est le message du Seigneur dans l’histoire du Grand Siècle, alors qu’à la même période, un humble prêtre de Vendée est grand témoin et théologien de la Vierge Marie pour toute vie chrétienne ?