La Sainte Barbe à Embrun

Dans le feu de l’action : masques et casques…

Ah la Sainte Barbe ! Qui ne connaît pas la Sainte Barbe ?… tout le monde a déjà entendu parler de la sainte Barbe, le 4 décembre, c’est la fête chez les pompiers… Un moment où l’on se retrouve pour partager un bon repas dans une ambiance de franche camaraderie.

Sainte Barbe ou sainte Barbara… Toute une légende de cette fille d’une grande beauté qui a vécu en Orient au milieu du troisième siècle. Sa conversion au christianisme déchaînera une terrible colère de son père qui l’enfermera dans son donjon, la conduira devant le juge qui la condamnera aux pires supplices. Son père finira par la décapiter et sera aussitôt frappé par la foudre et réduit en poussière.

Sainte Barbe protège de la mort sans avoir reçu les derniers sacrements, ce qui interdisait aux fidèles d’être enterrés en chrétiens au Moyen-Âge. Les mineurs, les artificiers et bien sûr les pompiers se sont mis sous sa protection car ce sont des métiers où le risque d’une mort imprévisible est réel.

La fête de la sainte Barbe chez les pompiers se généralise sous la Troisième République : cérémonie religieuse, banquet et bal étaient de mise. La dimension festive se retrouve dans le faste des menus gargantuesques.

Aujourd’hui, tous les corps ne fêtent pas la Sainte Barbe. Certains ont conservé la dimension conviviale et organisant un repas entre les membres du corps. La « Sainte Barbe » est souvent un moment privilégié pour réaffirmer la cohésion du groupe et rendre hommage aux disparus. L’auteur de ces lignes se souvient des offices à l’église, des hommages rendus à la stèle des Pompiers dans le cimetière et des apéritifs suivis ou non par un banquet… c’était à la belle époque… les bons souvenirs ne disparaissent pas.

En cette période de « restriction » des regroupements, cette fête sera sans doute impossible. Mais cela n’empêche pas la population embrunaise et savinoise de remercier celles et ceux qui sont engagés dans cette grande famille des soldats du feu pour leur dévouement.

Au cours de cette année marquée par la pandémie, les alertes de toutes sortes, les situations devenues plus angoissantes du fait des mesures sanitaires nécessaires, les pompiers sont souvent sortis en intervention afin de rassurer les personnes, soulager les victimes, sauver des vies. Nous leur rendons un grand hommage. Que Sainte Barbe les protège !

Père André Bernardi, curé d’Embrun