Evangile : Jésus appelle les
pécheurs à la conversion
(Lc 5, 27-32)

 

Jésus remarqua un publicain (collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis à son bureau de publicain. Il lui dit:
“Suis-moi.” Après cela, il sortit et il remarqua un publicain (collecteur d’impôts) du nom de Lévi assis à son bureau de publicain. Il lui dit : « Suis-moi. »

Abandonnant tout, l’homme se leva et se mit à le suivre.

Lévi lui offrit un grand festin dans sa maison ; il y avait une grande foule de publicains et d’autres gens
attablés avec eux.

Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient en disant à ses disciples : « Pourquoi mangez-vous
et buvez-vous avec les publicains et les pécheurs ? »

Jésus leur répondit : « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin, mais les
malades.

Je suis venu appeler non pas les justes mais les pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »

 

 

Le carême avec Frère Denis, religieux trinitaire

 

Avant le décollage, une fois que tous les passagers ont pris place dans l’avion, ceintures bouclées, sièges
redressés, nous avons droit à la systématique séance de consignes, proposées par les charmantes hôtesses.

[…]

Je me permets donc, à mon tour, quelques « consignes », pour qu’ensemble nous parvenions à bon
port.

 

Pour commencer.

 

Ne cherche pas l’efficacité. Ne juge pas la qualité de ta prière, ou de ta vie chrétienne à l’aune des réponses
obtenues. […] Ne te dévalorise pas s’il te semble que les choses ne se passent pas comme tu le souhaites.

Présente, humblement, avec confiance, ce qui te préoccupe au Père.

 

 

La suite demain…

 

Extrait du livre L’école de la fragilité du Frère
Denis Trinez, délégué provincial de l’Ordre trinitaire en France, mis en ligne avec l’aimable autorisation des Editions du Cerf. Pour acheter le livre, cliquez ici :
Denis Trinez,
L’école de la fragilité
.

Pour en savoir plus sur la famille Trinitaire, cliquez ici
:
blog de Cerfroid

Fermer le menu