Suis-moi – Samedi 25 février

Suis-moi
(Lc 5, 27)

Après le renoncement à son péché et le jeûne, voici une autre composante fondamentale du Carême : la suite du Christ. Aujourd’hui, Jésus nous appelle, comme il a appelé Matthieu : Suis-moi. Que de bonnes raisons pour ajourner notre réponse ! « Je n’en suis pas digne ! » Stratagème de la fausse humilité, cent fois utilisé par les prophètes, cent fois déjoué par Dieu.

« Je ne suis pas capable ! » Ce que Jésus exprime, son Esprit l’imprime en nous. Beaucoup de contemporains qui sont venus admirer L’Appel de saint Matthieu du Caravage avaient déjà contemplé La Création d’Adam, peinte par Michel-Ange. Comment manquer le même geste souverain de la main ? La toute-puissance qui nous a créés est aussi à l’œuvre dans la faiblesse de celui qui nous appelle.

Le Christ attend notre oui inconditionnel. Sans lui, il ne peut rien faire. Avec lui, il peut entrer chez nous (cf. Ap 3, 20). Chaque jour, à la suite du Fiat de Marie (cf. Lc 1, 38), redire mon « oui » sans condition et sans retour.

Mgr Pascal Ide

______________________

Méditation extraite du hors-série n° 27, Le compagnon de Carême, publié pour le Carême 2012 par la revue Magnificat.

Avec l’aimable autorisation de la revue Magnificat

  • Pour acquérir Le compagnon de Carême, cliquer ici : Le compagnon de Carême
    Vous y trouverez la Parole de Dieu du jour, des commentaires d’auteurs, des articles sur la liturgie, la liturgie des heures du dimanche.
  • Pour s’abonner à la revue Magnificat, cliquer ici : Magnificat
    Tous les jours, la revue mensuelle Magnificat propose les textes officiels de la messe, deux temps de prière (le matin et le soir) puisés dans le trésor de la liturgie des Heures, des textes de méditation extraits des Pères de l’Église, des écrits spirituels contemporains qui prolongent la prière et invitent à vivre la foi, des extraits du martyrologe romain (multiples visages de sainteté qui reflètent l’unique lumière qui nous éclaire), et chaque mois une œuvre d’art sacré commentée par un spécialiste.


Fermer le menu