Couché, nounours !

Quelques détails bizarres ; l’ours est blanc, donc il vient de sa banquise. Normalement, un ours, ça peut grimper aux arbres. Celui-ci en est empêché. Il gratte le tronc jusqu’à ce qu’il ait la forme d’un trognon de pomme.

Continuer la lecture Couché, nounours !

“T’as pas 0.758 euro ?” (puisqu’on ne peut plus dire “T’as pas cymbales ?”)

Le lapin qui fait résonner sa louange est derrière. (Dans un orchestre les percussions sont au dernier rang.) Ne pas confondre la louange (où on remercie Dieu pour ce qu’il EST) et l’action de grâces (où on le remercie pour ce qu’il FAIT). C’est plus facile de lui rendre grâce que de le louer. Et pourtant, l’être humain est créé pour louer Dieu.

Continuer la lecture “T’as pas 0.758 euro ?” (puisqu’on ne peut plus dire “T’as pas cymbales ?”)

Qu’est-ce que je vous sers ? Un set de table ?

Imagine quelqu’un de très brillant, qui a tous les diplômes dans tous les domaines. Quelqu’un qui sache tout, et qui sache tout faire. Cette personne ne marque rien sur son CV. Et quand elle est embauchée dans une entreprise, c'est pour prendre le balai et nettoyer le sous-sol.

Continuer la lecture Qu’est-ce que je vous sers ? Un set de table ?

Dieu aime-t-il les oreillers ?

Ce lapin a quand-même un peu la pétoche pour deux raisons : 1. Il a peur de se faire mal en tombant, donc n’a pas trop confiance en Dieu… 2. Il se met un édredon devant lui, comme pour se protéger de Dieu. Le mettre derrière lui eût été plus judicieux.

Continuer la lecture Dieu aime-t-il les oreillers ?

Vos richesses sont pourries !

Un lapin gris fier de son portefeuille, puisqu’il n’a pas construit cette voiture, il l’a « juste » acquise. L’autre lapin n’a qu’un outil en main, mais sans cet outil, la voiture est bonne à stationner dans le garage.

Continuer la lecture Vos richesses sont pourries !

Attention au plafond !

Le lapin gris éprouve le bleu. Il fait semblant de regarder ailleurs en détournant la tête, mais son regard observe les réactions du lapin bleu. Il tâte du doigt gauche le marteau, pour être sûr de sa dureté.

Continuer la lecture Attention au plafond !

Une croix sur mesure ?…

Ce lapin a une croix téléguidée, sur une voiture de course (pratique à porter). La croix n’est pas derrière lui, mais devant. Il veut la montrer. Il veut qu’on la voie. En plus, il l’évalue en y mettant un chiffre (le 1) ce qui signifie « je suis le meilleur, ma croix est la plus lourde, nananèèère ! ».

Continuer la lecture Une croix sur mesure ?…

Tu pourrais te laver les mains au moins !…

Ce lapin a les mains pures, c’est sûr ! Il a de beaux gants blancs. Sa langue est double, fourchue comme un serpent et rouge comme le sang. Visiblement, ses intentions ne sont pas pures, sinon que ferait-il avec une mitraillette et une cagoule ? Sa démarche aussi montre quelque chose de suspect…

Continuer la lecture Tu pourrais te laver les mains au moins !…

Le dragon se tenait devant la femme !

Le dragon, c’est le diable. Le lapin, c’est le Christ qui vient de naître (on le reconnaît à son auréole dans laquelle on voit la croix). Le Christ « mènera les nations avec un sceptre de fer » ; sur le dessin, c’est son hochet, en forme de croix de fer, avec lequel il terrasse le dragon en lui en mettant « plein la vue ».

Continuer la lecture Le dragon se tenait devant la femme !

“Si j’avais su, j’aurais pas décroché…”

Un lapin se fait insulter au téléphone. J’ai exprès dessiné un vieux téléphone pour montrer que c’est lourd à porter, comme les paroles qu’il entend. Il serre les dents, regarde de l’autre côté, et met sa main sur l’appareil pour ne pas répondre. Il prend tous les moyens pour ne pas répondre. Sous le téléphone, il y a une liasse de feuilles, « les paroles s’envolent, les écrits restent », sauf que quelquefois les paroles qui ont blessé restent au fond de nous autant que les écrits.

Continuer la lecture “Si j’avais su, j’aurais pas décroché…”

Ouuuuhhh ! c’est Dieu !!

Ce lapin cherche Dieu, loin, très loin, très très loin (regarde la taille du télescope). Il est surpris par quelqu’un (Dieu) qui est tout proche. On reconnaît l’ombre de Dieu par la croix sur le sol. Le lapin ne voit plus Dieu en l’air, dans le ciel, mais à son niveau, tout proche de lui.

Continuer la lecture Ouuuuhhh ! c’est Dieu !!

Seigneur, fais comme JE veux

Un lapin « pourri-gâté ». Face au don, à la gratuité, il continue à exiger, sans aucun « s’il te plaît » ou « merci ». Il est passif, couché dans l’herbe et les fleurs… Il regarde en arrière, et n’est pas digne du Royaume des cieux.

Continuer la lecture Seigneur, fais comme JE veux

Supporter – supporteur, quel rapport ?

Le fond est rouge ; quand quelqu’un est énervé, ça met une sale ambiance autour de lui. Sauf qu’ici, le lapin de droite garde la paix et la tranquillité. Il a peut-être une solution à proposer… Sur ce dessin, je ne sais pas qui supporte qui. Tout est possible !

Continuer la lecture Supporter – supporteur, quel rapport ?